Bâtir sur le Roque

Première représentation à Saint Léger du spectacle mis en scène par la paroisse St François d'Assise à Lens

Bâtir sur le Roque

 

IMG_9940 IMG_9940              Depuis le temps que nous en parlions ! Le jour de la 1ère représentation est arrivé. Dans les coulisses, la sacristie en fait, la tension monte, les rires éclatent, nerveux.  Les derniers préparatifs se font, une retouche au maquillage, une robe mal ajustée. Un dernier temps de prière, dans la chapelle de semaine; Nous sommes prêts. Nous, c’est-à-dire toute la « troupe », mais aussi l’église, comble, qui bruisse d’une attente impatiente.

 

            Puis le silence se fait. Un silence qui durera tout le spectacle, attentif certes, mais aussi religieux.

 

            Bâtir sur le roque, mis en scène par la Paroisse Saint François d’Assise de Lens, est jouée par 32 acteurs, bénévoles, de 7 à 90 ans. Ici, on parle bien du ‘roque’, mot venant du jeu des échecs, et non du ‘roc’. Les instigateurs du projet ont ainsi voulu faire un parallèle entre l’expression de Jésus (« Tout homme qui entend les paroles que je viens de dire et les met en pratique, peut être comparé à un homme avisé qui a bâti sa maison sur le roc. ») et ce coup d’échec par lequel le joueur déplace en même temps le roi et une tour. Il n’est pas rare que ce coup joué au bon moment fasse gagner la partie.
 

            Cette partie d’échecs est une méditation de l’Evangile selon Saint Jean : Comment laIMG_9924 IMG_9924   lumière l’emporte sur les ténèbres. Plus exactement comment les 7 signes de cet Evangile révèlent Jésus en tant que le Fils du Dieu Sauveur. L’originalité de ce spectacle réside dans la manière d’annoncer l’évangile.

 

            La musique, le chant, la danse, l’humour, la poésie, les costumes, les décors, l’animation vidéo et les éclairages font partie d’un spectacle entièrement créé par des bénévoles passionnés. Tous vivent ensemble, depuis quelques mois, une aventure paroissiale de créativité et de convivialité.

           

            Nul n’était besoin de connaître les règles du jeu d’échec, il suffisait de se laisser porter par les mots, le jeu des acteurs, la musique, admirer les costumes créés par les « cousettes » de la paroisse, les jeux de lumière.

 

            Un spectacle original et beau, humoristique mais surtout profondément évangélique. Et l’assemblée de l’église Saint léger ne s’y est pas trompée, les applaudissements nourris en font preuve. Foin des petites failles, cela n’en rend le spectacle que plus humain !

 

            Que d’émotion, palpable tout le long de cet après-midi. Une communion dans cette re-lecture de l’Evangile, forme de prière ressentie par tous.

 

            Et merci à toutes ces personnes qui ont participé, certaines dans l’ombre, à la réussite de ce beau spectacle.

 

            Prochains spectacles :  Eglise Saint Léger de Lens les 19 novembre 2017, 21 et 28 janvier 2018, 4 et 11 février 2018.  Inscrivez-vous !

 

Chantal Erouart

 

 

 

 

Article publié par Chantal Erouart - Délégué Communication de Lens-Liévin • Publié • 355 visites