les 100 ans de la Sainte Famille à Audruicq

L'école a bien changé depuis

L’école Sainte-Famille à Audruicq a bien changé depuis cent ans 

100 ans 100 ans  

Enfants, parents, grands-parents, enseignants, enseignantes, directeurs, directrices, religieuses, membres du personnel, bénévoles, catéchistes, membres de l’A.P.E.L. (association des parents d'élèves de l'enseignement libre) et de l’O.G.E.C. (organisme de gestion de l'enseignement catholique) préparaient depuis des semaines et des semaines ce centenaire !

 

Samedi 5 octobre était jour de fête pour l’Ecole Sainte Famille et ce centenaire a tout d’abord débuté par la messe présidée et célébrée par Mgr Jaeger, évêque et l’abbé Rose, curé de la paroisse, accompagnés de Mr François Holland, diacre et directeur diocésain de l’enseignement catholique.

Y participaient : l’abbé Wallaert, ancien curé d’Audruicq, Jean-Louis Goubet, président de l’UDOGEC (union départementale des organismes de gestion de l’enseignement catholique), Nicole Chevalier, maire d’Audruicq et de nombreux élus.

 

L’assistance était accueillie par Rudy Bodel, chef d’établissement, les enseignantes et le personnel, par Isabelle Vandewalle, présidente de l’OGEC et les membres de l’association de gestion, et par Hélène Lavieville, présidente de l’APPEL et les membres de l’association des parents d’élèves.

 

Un peu d'histoire ...

C’est en 1867 que trois puis quatre sœurs de la congrégation de la Sainte Famille arrivèrent à Audruicq. Leur activité et leur dévouement furent vite remarqués, ce qui gagna la confiance des parents. Puis, après la guerre 1914-1918 c’est Mr le doyen Hernu qui créa, dans sa paroisse, une école libre. Melle Plachier, une bienfaitrice, mit à sa disposition un immeuble qu’elle possédait sur la place et, autorisées par leur maison mère d’Amiens, les sœurs purent accueillir leurs premières élèves le 3 octobre 1919. Trois classes furent alors ouvertes, puis quatre en 1921…

 

Aujourd'hui ...

Rudy Bodel, chef d’établissement, et Isabelle Vandewalle, présidente de l’OGEC, ont rappelé que la volonté des fondateurs d’hier, comme la leur aujourd’hui, est d’assurer la pérennité de l’Ecole Sainte Famille dévolue par statut à l’enseignement et que cela requiert, de leur part, un grand sens de la générosité et du bénévolat. Cette éducation donnée aux enfants repose grandement sur l’esprit de générosité des uns et des autres et il serait fastidieux de rappeler combien de personnes, de familles, au travers des générations, ont soutenu, tantôt par de l’argent, tantôt par du temps donné, aussi par du savoir-faire partagé, toujours bénévoles, l’existence même de l’école.

 

A l’issue de la messe des cent ans, des fleurs furent déposées sur les tombes de sœur Colombe, une des premières sœurs arrivées à Audruicq, et de Virginie Plachier, bienfaitrice.

 

Un verre de l’amitié fut ensuite offert à l’espace Pierre Desmidt.

 

Avec nos félicitations à l’occasion de cet anniversaire, nous adressons à l’école et à ceux qui la font vivre tous nos vœux pour qu’ils puisent garder, dans les années à venir, l’esprit de la Sainte-Famille.

Article publié par Marie-Claude Aernouts - Délégué communication du Calaisis • Publié • 120 visites

Fermer