le Dimanche 28 avr 2019


Célébration de la Parole du 28 avril à Hermies

 

Notre pôle comprend trois villages : Graincourt, Havrincourt et Hermies-Demicourt. Une célébration a déjà eu lieu à Graincourt et Havrincourt, et ce 28 avril, ce fut Hermies. Nous étions 10 membres de notre équipe pour la préparation et ce dimanche, 28 personnes étaient présentes. La célébration de la Parole n'est pas une messe. Le Seigneur nous a offert son Corps et son Sang, mais il nous a donné aussi sa Parole, qui est une richesse pour nous, d'une grande importance pour notre vie car elle est notre guide.

            Au cours de la célébration, nous avons pu partager ensemble, principalement sur l'évangile du jour, Jn 20, 19-31. Nous avons admis que tous, nous sommes comme Thomas, envahis par le doute à certains moments. Thomas et les autres disciples ont eu bien de la chance de voir Jésus ressuscité et même de pouvoir le toucher. Thomas a-t-il mis sa main dans les plaies de Jésus ? Cela n'est pas précisé dans l'évangile mais Jésus l'a invité à le faire. Jésus a un corps, une enveloppe charnelle qui n'est plus le corps terrestre. Jésus a un corps spirituel que nous connaîtrons un jour. Si nous avons la foi aujourd'hui, c'est grâce aux témoins qui se sont succédés jusqu'à nos jours, parfois au prix de leur vie car rien ne pouvait les empêcher de proclamer "Jésus ressuscité". À notre époque, des chrétiens meurent encore pour leur foi. À l'instar de Thomas, nous avons parfois besoin de lieux où nous pouvons exprimer nos doutes. Pour lui, cela a été le groupe des apôtres, pour nous, ce sera peut-être notre communauté paroissiale, un groupe de recherche ou de prière. C'est ensemble, les uns avec les autres, que nous pourrons reconnaître à nos côtés, le Christ ressuscité. Jésus est vivant près de nous, le croyons-nous vraiment ?

            Ce dimanche était aussi le dimanche de la Divine Miséricorde, institué par Jean-Paul II, par la canonisation de Sœur Faustine Kowalska. Il y a quelques décennies, Jésus est apparu à Sœur Faustine en Pologne. Il lui a demandé de reproduire son image. "En ce jour, les entrailles de ma Miséricorde sont grandes ouvertes. Je déverse tout un océan de grâce sur les âmes qui s'approcheront de la source de ma Miséricorde. Toute âme qui se confessera et qui communiera, recevra le pardon complet de ses péchés et la remise de leurs peines. Écris ma fille, que la fête de la Miséricorde a jailli de mes entrailles pour la consolation du monde entier. " Lorsque nous regardons Jésus de la Miséricorde, nous pouvons lui dire : " Jésus, j'ai confiance en Toi.

            Se retrouver en groupe le dimanche pour le partage de la Parole est une richesse, une vraie nourriture pour notre foi. C'est une chance qui nous est proposée. Accueillons-la, en sachant que c'est Jésus lui-même que nous rencontrons dans sa Parole.

Marie-Aimée Cellé

 



Fermer