50 ans d'amitiés

50éme anniversaire du jumelage Lestrem - Schwitten (en Allemagne)

50 ans d'amities

 

Le dimanche 20 mai 2018 en l'église de Paradis Lestrem, une messe a été célébrée pour les 50 ans d'amitiés du jumelage Lestrem - Schwitten en Allemagne, le prêtre de Schwitten avait fait le déplacement pour célébrée cette amitié, il était accompagné de Patrick, diacre de Béthune. Cette célébration fut réhaussée par l'harmonie municipale de Lestrem et la chorale paroissiale du clocher de Paradis avec quelques choristes de la chorale des huchets de Lestrem.              Ph. Brevière

 

20 mai 18 a Paradis - 50 amities Lestrem - Schwitt 20 mai 18 a Paradis - 50 amities Lestrem - Schwitt  

Un prêtre allemand à Paradis-Lestrem le dimanche de Pentecôte pour fêter les 50 années d’amitiés entre les villes jumelées de Lestrem et Schwitten

 

A l’occasion du 50ème anniversaire du jumelage entre les villes de Lestrem et Schwitten, le comité français a tenu à insérer au programme la messe de la Pentecôte. L’église de Lestrem n’a pas pu être retenue car elle accueillait 36 communiants et leur famille respective. Le comité s’est donc replié sur l’église de Paradis, à la demande de monsieur Brevière, qui occupait les lieux pour y préparer des baptêmes.

Avec l’autorisation de L’Abbé Jean Claude Dessinges, le comité s’est rapproché d’Ignatius Mönks, prêtre allemand, membre du comité de jumelage à Schwitten pour lui demander de célébrer la messe à Paradis. Très honoré, Ignatius a de suite accepté. L’Abbé Dessinges a alors délégué un diacre de Béthune, Patrick Letellier pour le seconder.

Côté allemand, la célébration a été minutieusement préparée par Ignatius, aidé de Nadine Camen, membre du comité et professeur de Français à Menden. Côté Français, la chorale de Paradis dirigée par Nathalie Domarle a été sollicitée pour animer la messe. Jean Noël, organiste, étant en voyage, c’est Clémence qui l’a remplacé. Nathalie, Chef de chœur, s’est chargée du déroulé de la messe qu’elle a « internationalisée » en y insérant des chants latins et quelques chants français. Les rangs de la chorale de Paradis ont été renforcés par la présence des épouses de quelques membres du Comité français. Hervé Ménard, Président du comité de Lestrem, est intervenu à plusieurs reprises pour les traductions de l’homélie, des prières pénitentielles et universelles.

Accueillis en musique par l’Harmonie Municipale de Lestrem, dirigée par Tony Warembourg, les fidèles ont été agréablement surpris mais surtout impressionnés par la complicité qu’entretenaient les deux célébrants qui ne se connaissaient pas. La présence de l’Esprit Saint y était pour quelque chose !

Une atmosphère de Paix et de profonde amitié régnait dans cette église. Très recueillis, Allemands et Français ont prié pour les victimes de nos deux pays et celles de toutes les guerres qui ont encore lieu aujourd’hui. Ignatius cite dans son homélie, le décès de ses deux grands-pères morts à la guerre 40-45. Il souligne en revanche la fragilité d’une Paix européenne qu’il faut entretenir coûte que coûte. Il se félicite de voir que la musique et le jumelage participent à cette Paix avec persévérance et fidélité. Pendant son discours, Ignatius a tenu à faire écouter le groupe Queen : Heaven for everyone (Le ciel pour tous). Chaque parole a été traduite en Allemand et en Français pour intérioriser plus fortement encore ce besoin de vivre ensemble dans la tolérance, le respect, la fraternité, l’égalité et la liberté. Ses remerciements et ses encouragements se sont portés sur cette profonde amitié qui relie nos deux villes, qu’il souhaite voir perdurer à jamais.

L’Harmonie Municipale a interprété un dernier morceau à la fin de la cérémonie, pour honorer la présence de nos amis allemands, qui ont été très touchés par cet accueil musical, pacifique et ô combien symbolique.

Dieu, Premier Artisan de Paix, a été l’invité d’honneur à l’occasion de ces 50 ans d’amitiés. Ignatius et Patrick ont été vraisemblablement missionnés pour congratuler et bénir cette Assemblée franco-allemande, au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit.

 

Article publié par Philippe Breviere - Sainte Famille en Bas Pays • Publié • 200 visites

Fermer