Pourquoi me fais-tu voir l'iniquité....?

Dimanche 2 octobre, 27ème dimanche ordinaire

Habacuc 1, 2-3 et 2, 2-4 ; 2 Timothée 1, 6-14 ; Luc 17, 5-10

Pourquoi me fais-tu voir l'iniquité....?

 

La première lecture, du livre d’Habacuc, pourrait donner à penser à la supplication des chrétiens en Orient, mais aussi des persécutés d’Alep. Une telle impuissance de Dieu à laisser faire a interrogé les Juifs. Du prophète Habacuc on ne connait pas grand-chose. On peut le situer dans la période des razzia de Nabuchodonosor dans les années qui ont précédé la destruction de Jérusalem et l’exil soit entre -609 et -587, période où la destruction s‘annonce et que rien ne semble l’arrêter. Confronté à la réalité des catastrophes, le prophète se demande si réellement le Dieu qui récompense les bons et punit les méchants est une théologie valable. Habacuc continue pourtant à affirmer sa confiance (sa foi) en Dieu.

 

Pour nous, lire ce texte aujourd’hui est un appel à purifier notre foi, à vérifier exactement ce que nous croyons dans notre foi. Il nous arrive aussi  d’être scandalisé et impuissant devant le mal qui s’incruste autour de nous, que ce soit le chômage, le racisme, le nationalisme étroit et même l’indifférence à l’autre. Sans doute avons-nous parfois une vision simpliste du bon et du méchant et de ce que Dieu devrait faire. Le roman religieux qu’est le ivre de Job fournit un élément de réponse : mlgré tout, Job tient bon et fait confiance en Dieu, malgré les épreuves qui lui tombent dessus et qu’il ne comprend pas.

 

L’évangile de ce jour fait partie aussi de ces questions insolubles : que nous demande le Seigneur ? Il est normal de vouloir être récompensé, or, voici qu’une demande supplémentaire est faite au bon serviteur… Ave c cette seule affirmation finale : nous n’avons fait que notre devoir. Notre relation à Dieu n’est donc pas dans l’ordre de la récompense pour le bien et de la punition pour le mal. Elle est de l’(ordre permanent du témoignage, comme le rappelle le pape François : nous devon toujours en revenir à la première annonce. Sommes-nous aussi prêts a affirmer Christ ressuscité et vivant, la lumière continue à éclairer et proposer un chemin de vie ?

E.H.

 

Pour mieux connaître Habacuc, il peut être interessant de lire la page de présentation qui en est faite dans la nouvelle TOB. On a retrouvé des traces d'Habacuc dans les manuscrits de Qumran, ce qui donne écho de l'intérêt porté à ce prophète à l'époque du N.T.  Mais aussi méditation de ce prophète des temps difficiles.

Fermer
Fiscalité et générosité
Comment je peux soutenir la mission de l'Église en réduisant mes impôts.
En savoir plus
sur les dons IR et ISF