Echange de voeux pour 2019

Paroisse Saint Martin en Pays d'audruicq et Saint Bertin des Plaine de l'Oye

Echange des vœux dans nos deux paroisses

 

Le mercredi 23 janvier à Audruicq et le jeudi 24 à Nouvelle-Eglise, l’abbé Rose avait invité les E.A.P. (Equipes d’Animation Pastorale) avec toutes les personnes qui apportent leur concours à la vie de nos deux paroisses, pour l’échange des vœux.

 

Pour ces vœux 2019, il a commencé par cette phrase : « merci et réjouissons nous de tout ce qui se fait dans nos paroisses ». Il a tenu à remercier toutes celles et tous ceux qui œuvrent dans les différentes pastorales :

 

«  - Pour les baptêmes, nous sommes en nombre supérieur à la moyenne ; merci à celles et ceux qui les  préparent et les animent.

 

 - Même si nos mariages sont en baisse, probablement parce que la population présente deux tranches d’âge : l’une trop jeune et l’autre trop âgée pour se marier.  Merci aux couples qui assurent la préparation.

 

- Merci aux équipes qui accompagnent les familles en deuil. Elles assurent une bonne communication entre l’Eglise et ceux qui sont dans la peine.

 

- Les messes dans nos églises offrent un bon accueil aux fidèles et constituent un témoignage de la vie de nos communautés. Merci à ceux qui les préparent, à ceux qui décorent et rangent l’église et aux chorales qui les animent. J’ai retenu la manière dont la communauté de Muncq-Nieurlet a entouré une jeune qui communiait pour la première fois. Bravo aussi pour la participation des enfants.

 

- Merci à ceux qui accueillent la petite enfance.

 

- Merci au Service Evangélique des malades pour leurs bons contacts et pour la préparation des messes aux EPHAD ;

 

- Bravo à la conférence Saint Vincent de Paul qui aide 70 familles dans la difficulté.

 

- Merci à celles et ceux qui organisent le pèlerinage à Lourdes et aux brancardiers qui n’ont jamais été si nombreux.

 

- Merci à tous ceux qui font la réussite du Journal « Regard en Marche » : ses rédacteurs, ses diffuseurs et tous ceux qui y contribuent par leurs textes ou leurs photos.

 

- Merci à ceux qui s’occupent du matériel et de l’administration de la paroisse : rangement de l’église, comptabilité, sonorisation…

 

- Merci aux personnes qui s’occupent du denier de l’Eglise 

 

- Merci à toutes les personnes qui donnent leur temps et leur compétence, même occasionnellement, au service de l’Eglise

 

En conclusion, je me réjouis chaque fois que l’on vit mieux ensemble, que l’on se réunit pour s’écouter, s’intéresser aux autres et témoigner d’une communion et quand on sait appeler d’autres personnes au service de l’Eglise. »

 

Se regrouper et toujours appeler : l’abbé Rose a aussi rappelé de bien veiller à ce que chacune de nos actions au service de l’Eglise soit fidèle au projet pastoral P.A.S. (Prier, Annoncer, Servir). A titre d’exemples, à Nouvelle-Eglise, des témoignages ont exprimé concrètement le P.A.S. :

 

. Prier : Célébration de la parole : Christine prépare en équipe les célébrations en restant fidèle aux textes de la liturgie du jour, le choix des chants et des prières est adapté aux enfants. Les enfants participent pour les prières pénitentielles, prières universelles et présentent leurs travaux de catéchisme sous forme de panneaux et apprentissages des prières qui sont lues. La participation des familles et adultes est en hausse avec la participation de la chorale de Oye-Plage et Saint-Folquin.

 

. Annoncer : le catéchisme : Hélène : Il n’y a pas de catéchiste sur Saint-Folquin ; les mamans, sous la responsabilité de Laurence, prennent en charge un ou plusieurs modules avec un groupe d’enfants. Cela permet de se tourner vers d’autres enfants, d’apporter sa pierre à l’éducation religieuse, de se former, de s’entraider entre mamans : il faut se dépasser.  Daniel : sur Saint-Omer-Capelle un groupe de catéchistes avec cinq animateurs, Daniel insiste sur le relationnel entre formateurs, catéchistes, familles et enfants : c’est enrichissant pour tous, cela permet de découvrir les talents de chacun. Les catéchistes et parents impliqués livrent le témoignage de leur foi aux enfants.

 

. Servir : Secours Catholique avec  Gisèle : l’antenne de Saint-Folquin a été créée il y aune dizaine d’années sur une initiative de René Delplace qui écrivait aux prisonniers. Cinq membres, une permanence par mois : aide aux personnes en situation précaire sur la région, aides financières pour régler des charges ponctuelles, collecte de vêtements qui sont redistribués aux associations et aux réfugiés. Créer du lien en local ou restaurer les liens perdus : marcher ensemble chaque semaine pour discuter, échanger – des rencontres : jeux de société, cuisine, tricot. Un mot d’ordre : la générosité et toujours accueillir avec le sourire.

L’abbé Rose a aussi profité de ces deux réunions pour rappeler qu’il était très important de se réunir au sein de chaque communauté de village. Trois fois par an devraient être une bonne fréquence. L’objectif de ces assemblées étant de permettre aux personnes qui participent activement à la vie de l’Eglise de se parler, d’évoquer ensemble ce que chaque pastorale réalise dans son village. Ceci doit aussi permettre de se renouveler et de voir, toujours ensemble, ce qu’on peut faire de mieux pour remplir notre mission pour P.A.S. (Prier, Annoncer, Servir).

 

L’abbé a clôturé ces réunions en souhaitant à tous une bonne année dans les PAS vers Dieu et dans les PAS vers les autres.

 

Dans une grande convivialité, un pot de l’amitié a permis de continuer d’échanger.

 

Merci aux équipes qui nous avaient préparé un excellent accueil.

Article publié par Marie-Claude Aernouts - Délégué communication du Calaisis • Publié • 81 visites

Fermer