A l'église Saint Denis d'Avion: messe des familles franco-polonaise

La ville d’Avion recevait une délégation polonaise tout droit venue de Zgorzelec, ville jumelée à la nôtre.

IMG_2717 IMG_2717  

La dernière messe des familles, avant la reprise en septembre, a revêtu un caractère particulier. En effet, la ville d’Avion recevait une délégation polonaise tout droit venue de Zgorzelec, ville jumelée à la nôtre. Comme à son habitude, le maire, Jean-Marc Tellier, a associé totalement la paroisse à la vie de la commune. Et c’est donc tout naturellement qu’il avait programmé pour ses hôtes une messe dominicale.

Mais en l’absence de prêtre polonais, il fallait trouver une solution pour que nos amis polonais se sentent entièrement intégré à la célébration. De plus, il se trouvait que c’était la messe des familles… C’est ainsi que Monique Pennequin, Cécile Derichebourg et l’abbé Corneille ont travaillé de concert pour faire participer et les enfants, et les paroissiens polonais. Ils ont sollicité dès leur arrivée en France, Wadeck, l’interprète qui accompagnait la délégation, pour traduire la prière pénitentielle et la prière universelle, mais également quelques messages que l’abbé Corneille souhaitait passer à ses paroissiens d’un jour.

IMG_2732 IMG_2732  

 

Quel beau moment quand les enfants, accompagnés de leur catéchiste, se sont avancés devant l’autel pour lire la prière en français et que, derrière chacun d’eux, une dame polonaise qui lisait ensuite la même prière dans sa langue. Il en fut de même pour la prière universelle. Une lecture fut également faire en polonais par un jeune Avionnais qui parle la langue couramment. Pendant son homélie, l’abbé Corneille a demandé aux enfants de venir devant l’autel et à la délégation polonaise de les y rejoindre, histoire de mieux se connaître. « Aller vers l’autre, faire un pas vers l’autre, ne pas avoir peur de l’inconnu". 

 

Nos amis polonais ont également été sollicités pour la procession d’offrandes et nul besoin de dire à quel point cela les a touchés. Leurs yeux pétillants de joie et leur sourire suffisaient à le comprendre.

Et que dire quand les enfants reprenaient en chœur les chants très joyeux et les gestuaient? Nombre de Polonais les regardaient attentivement au départ pour mieux les accompagner ensuite. Au grand ravissement des catéchistes mais aussi de Vincent, qui avait choisi les chants et les jouait avec ses fidèles jeunes musiciens et d’Hélène qui les reprenait et entraînait dans son sillage toute l’assemblée.

 

Ce fut une très belle messe, un très bon moment de partage et d’amour fraternel. Difficile de se quitter ensuite… mais c’était sans compter sur la municipalité qui, une fois de plus, avait tout prévu. Au fond de l’église, des tables étaient dressées pour prendre le verre de l’amitié et perdurer ce moment de partage. Et les conseillers municipaux, venus nombreux, n’ont pas hésité à jouer les serveurs d’un jour.

 

Renée LACROIX-LHERBIER

Article publié par Renée Lacroix - Saint Jean XXIII d'Avion • Publié • 322 visites