A Etaing, un dimanche du temps ordinaire … pas si ordinaire que ça !

Ce dimanche 29 septembre 2019, l’Abbé Jean -Claude FACON s’est entouré de cinq amis diacres pour célébrer la messe du 26ème dimanche du temps ordinaire en l’église Notre Dame d’Etaing. Les textes de ce jour nous tendaient un miroir, nous donnaient à voir une société qui n’est pas si loin de la nôtre. Une société avec des riches et des pauvres comme Lazare. Immédiatement, nous avons des images de riches que nous serions prêts à pointer du doigt et à dénoncer pour leurs manques de cœur et de générosité. Mais saurons-nous regarder aussi les riches que nous sommes ?  Notre richesse n’est-elle pas dans la sécurité et le confort. Mais ce confort peut être une tour qui nous isole des souffrances, comme le suggérait le texte de Michel Quoist lu en fin de célébration. Ce texte où une personne appelait Dieu pour l’aider car il avait ouvert sa porte et son cœur aux autres, aux souffrances du monde et Dieu de lui répondre : ''Ne crains rien, dit Dieu, tu as tout gagné. Car tandis que ces hommes entraient chez toi,  Moi, ton Père, moi, ton Dieu,je me suis glissé parmi eux.'' La messe et ses messages avaient encore un relief plus particulier en cette journée mondiale du migrant et du réfugié.

A l’issue de celle-ci, sur le parvis, a eu lieu une cérémonie en hommage aux deux aviateurs anglais, le Lieutenant Buckeridge et le Sous-Lieutenant Malcolm, tombés le 2 octobre 1918 sur le territoire de la commune. Un an auparavant, une plaque commémorant cet évènement avait été posée sur le mur de l’église et inaugurée.

M.  Jean-Louis CAPIEZ- maire et d’autres représentants du monde patriotique ont déposé une gerbe de coquelicots (poppies). Mlle Claire REGOST a sonné à la trompette, comme l’année dernière, le « Last Post » (sonnerie aux morts anglaise). Un poème, écrit par la descendante d’un des aviateurs, a été lu et les hymnes nationaux ont été entonnés.

Etaient notamment présents notre prêtre et ses amis diacres, des membres du conseil municipal, des maires des autres communes, 2 porte-drapeaux, des Gardes d’Honneur de Notre Dame de Lorette, des membres de notre communauté. Un vin d’honneur est venu clôturer ce moment de communion et de fraternité.

 

Brigitte et Christian Raquet

Article publié par Damien Costeux • Publié • 64 visites

Fermer