Homélie du dimanche 29 janvier 2017

prononcée par l'abbé Gabriel Berthe

 

 

 

4ème dimanche TO A

Dans  les médias, période électorale oblige, chaque jour , nous avons droit à notre page politique , avec les petites phrases des uns , les promesses des  autres  .. aux Etats unis le président nouvellement élu vient de lancer son discours  inaugural et ses premières  mesures choc – « l’Amérique d’abord »  Avec ce slogan , il pense conduire son  peuple vers le bonheur !

 

Qu’en est-il pour Jésus ?  lui qui veut le bonheur de tous les  hommes ?  A la suite de son baptême par Jean Baptiste , après le choix de ses apôtres, jésus donne  aujourd’hui son  discours inaugural : et  il a de quoi surprendre-  bien sûr , toutes les phrases commencent par le mot Heureux , mais la suite peut étonner : Heureux les cœurs de  pauvres, les doux , les artisans de paix, les miséricordieux , et même heureux ceux  qui pleurent  et  ceux qui sont persécutés   pour la justice »  comment  comprendre un tel  langage ?

 

Jésus offre  la joie  à ceux qui ont un cœur plein de miséricorde, c’est à  dire  ceux qui ne sont pas indifférents  à  ce qui va mal, à ce qui est mal.. heureux ceux qui sont sensibles  à  la souffrance des autres.. quand ils voient les détresses liées à  la guerre, à la famine, au non-respect de la nature , quand ils sont sensibles à  la souffrance physique ou morale, aux  couples qui se déchirent, aux personnes exploitées  ou rejetées …

 

Et notre monde dit civilisé aggrave encore ces situations de malheur :  j’en donnerai trois exemples :

*nous avons une  bonne protection sociale   et les personnes âgées, malades, ont bien souvent une alarme, et le téléphone  et aussi   2 fois par jour une auxiliaire de  vie .. mais que de solitudes !

* les ados  , les jeunes , disposent presque  tous  d’une tablette  numérique  sous prétexte de sécurité   mais cela leur permet de communiquer avec les personnes qu’ils ne  voient  pas au risque d’oublier  celles qui  vivent  tout proches d’eux !

* nous désirons  être heureux et  faire la fête : allez-vous promener dans les allées du salon du mariage :  vous y trouverez tout ce qui  possible pour épater  avec de belles toilettes , pour s’éclater avec les meilleurs  vins  ou s’évader en faisant les plus longs  voyages .. mais se marier, est ce  seulement  faire mariage ?  De tels choix ne conduisent pas   au bonheur..

 

Au contraire comme le dit  Jésus !  Heureux  ceux  qui donnent et se donnent, ceux qui créent des liens d’amitié, ceux qui  vont  jusqu’au pardon …

Samedi dernier au moment  où la fête de la paroisse allait  commencer , un journaliste  m’a interpellé  avec  cette première  question :  qu’est ce qui  vous rend  heureux ?  un enfant aurait  pu répondre :  avoir un  nouveau jouet  , avoir une bonne note   à l’école …  certains adultes auraient pu dire ; avoir un travail ,gagner au loto, acheter une nouvelle voiture  ,..  Je crois  que spontanément, je lui ai répondu à peu près ceci : « ce qui me rend heureux c’est de voir des gens heureux , de rendre des gens heureux , c’est d’aimer et d’être aimé .. » 

 

Chrétien  nous sommes porteurs d’un  bonne  nouvelle : Dieu nous aime, Jésus a donné sa  vie pour  nous, alors  nous pouvons  vivre en enfants de Dieu et en frères les uns des autres : comme cette bonne nouvelle  devrait nous rendre heureux et nous rendre contagieux de la Joie de Dieu ! Au terme de cette  fête , a été distribué un petit feuillet nous invitant  à  mettre en pratique les orientations du récent synode provincial : « accueillir , aller vers  les autres dans la proximité  , vivre en communion  dans une communauté d’Eglise  où chacun  puisse participer »  Heureux sommes-nous d’avoir  vécu une telle fête – heureux serons-nous si  elle nous  booste   à  aller de l’avant pour une Eglise toujours plus vivante  et rayonnante de l’amour de Jésus Christ au cœur du monde                                             Abbé Gabriel  BERTHE               

Fermer