le Dimanche 14 jan 2018


14 janvier  2018 – Dimanche de prières pour les migrants  -

En lisant l’évangile de ce jour, me saute aux  yeux un vitrail  où Jean Baptiste, debout au bord  du Jourdain, tend le bras en direction de Jésus  et annonce : « Voici l’agneau de  Dieu »  L’appel est  clair : c’est Jésus  qu’il faut  suivre, c’est sa Parole  qu’il nous faut écouter et mettre en pratique !

Des paroles de  Jésus, nous en connaissons beaucoup : les plus connues  sont celles-ci : « Tu aimeras  ton prochain  comme toi-même  ,  Aimez-vous les uns les autres  comme je  vous ai aimés  , ou encore  , J ’avais  faim et  vous m’avez  donné à  manger  , j’étais malade et vous m’avez  visité , j’étais un étranger et  vous m’avez  accueilli » Ces paroles de Jésus  résonnent  dans notre esprit et  dans notre cœur , mais  comment les accueillir et   les mettre en pratique ?

Lors  de son  homélie pour la fête de Noel  , le pape  François  a  commenté   l’exil  de la sainte  famille à  Bethléem et la naissance de Jésus dans une mangeoire  d’animaux  en disant  que c’était une famille de migrants  et il a prononcé cette  phrase : »j’étais un étranger et  vous m’avez accueilli »

Vous avez  sans  doute entendu  le commentaire de  ce journaliste disant  que le Pape  avait  fait un discours éminemment politique « ! Eh  bien non, Il a seulement donné écho à  l’évangile ! Combien de  chrétiens  aujourd’hui , ont la même réaction que ce journaliste : quand le curé parle de la prière  , de l’adoration  et des  affaires de sacristie  , c’est un  bon  curé  -  il parle  bien  car il parle pour ne  rien dire  - ! mais  quand il ose parler  comme le pape François  en soulignant la nécessité  pour  nous chrétiens de tout  faire pour un  accueil digne des étrangers  , il fait de la politique  , il se mêle de ce qui ne le regarde pas ! !

Mes frères  -l’accueil de tout  homme  , cela concerne  notre foi  ,  car notre  Dieu est le Père de tous les  hommes et  Jésus est venu pour sauver tous les  hommes  quels qu’ils soient !  Aujourd’hui nous ne  pouvons plus dire : « on ne savait pas » Cette semaine encore, on nous a parlé de ces  17 personnes rescapées d’un canot pneumatique  qui  comptait  plusieurs dizaines  de personnes - les autres, tous les autres sont morts !

Il y a  2 ou  3 ans, le monde entier s’est ému  parce que l’on a publié la  photo  d’un jeune  enfant échoué  sur une plage en bordure de la mer méditerranée.. et  les  hommes politiques  ont réagi…  Aujourd’hui  on s’est habitué à cette situation : la mer méditerranée  est  devenu  un grand  cimetière  à ciel ouvert  et on  ne s’en  émeut  plus : pire encore  ,  des décrets  paraissent  demandant  un tri entre les bons et les mauvais étrangers  vivant sur notre sol et autorisant des expulsions rapides … faut-il accepter cela ?

La présence  de quelque  dizaines de migrants à Croisilles me ramènent  souvent aux réalités concrètes : certains ,venant du soudan  ou d’Erythrée  sont chrétiens :  aussi , un dimanche  3 jeunes  adultes sont  venus à  la messe en l’église St Léger : avant la messe,  je leur ai commenté les  beaux vitraux  de cette église : la scène de la nativité  , la mort de jésus sur la croix .. mais eux se  sont arrêté  longuement devant un autre vitrail ; celui de la tempête apaisée : « Nous avons été  comme  ça  sur la mer  dans un canot pneumatique  !  et  Salomon ajoute : »sur le canot  nous avions peur  mais  on espérait  arriver  dans un beau  pays accueillant  -car  là-bas en Lybie  ce que nous avons souffert ! nous avons été traités  comme des esclaves ,vendus  , torturés  - et pour les femmes   , c’est encore plus terrible ! » Je suis resté muet – les larmes  me mouillaient les yeux !

Mes frères  cette  situation en peut nous laisser indifférents : la parole de jésus nous interpelle : la pape  François vient  de publier une longue lettre pour cette journée de prières – Il nous  faut accueillir  , protéger  , promouvoir   et intégrer »  ces  gens  qui sont nos frères .. Les pouvoirs politiques ne cessent de dépenser pour édifier des murs, pour  tendre des  barbelés,  pour traquer celles et ceux qui fuient  la mort ! cela coûterait beaucoup moins  cher  si nous   suivions  les orientations  que nous donne  le Pape François !

Depuis  toujours , les hommes ont  cherché  une terre où ils puisent enfin vivre heureux  , libres  et  en paix  -Il en est de même aujourd’hui et  il en sera  de même demain – aussi à nous d’écouter  la parole de Dieu et de la mettre en pratique ! C’est la  voie de la sagesse, c’est le chemin de la fraternité   , c’est la volonté de  Dieu



Fermer