Ils disent et ne font pas

Éditorial – Regard en Marche de novembre 2017 - par l'abbé Jean Claude Dessinges

Édito « regard » novembre 2017.

 

« Ils disent et ne font pas ».

 

Tel est le reproche que Jésus adresse aux scribes et aux pharisiens. Ils n'avaient en effet que la loi de Dieu à la bouche. Ils se croyaient parfaits mais en fait aveugles sur leur façon d'être et de vivre. Ils avaient plus d'exigence pour les autres que pour eux mêmes. Jésus n'hésite pas à les qualifier « d'hypocrites ».

 

Aujourd'hui et dans le monde dans lequel nous vivons, il nous faut continuer à transmettre et à expliquer la Parole de Dieu, c'est essentiel. Il nous faut des catéchistes, des enseignants, des théologiens. Mais on ne peut annoncer l’Évangile sans en témoigner par sa vie. Attention de ne pas être de beaux parleurs sans pratiquer ce à quoi nous disons croire. Cela est valable dans notre vie de parents, de grands parents, d'enseignants.

Peut on interdire aux enfants, aux adolescents ce dont on n'est pas capable de s'abstenir ? Jésus est celui qui pardonne et libère, qui remet debout et donne une seconde chance. Il fait s'épanouir ceux qu'ils rencontrent tels Zachée, le lépreux, la Samaritaine. Accepter d'être au service, marcher le plus droit possible dans l'humilité c'est le chemin de conversion pour être un serviteur discret et efficace.

En pratiquant cette façon de faire de Jésus là où nous vivons des questions pourront naître, être posées sur notre façon d'agir et notre foi … et ouvrir un chemin vers le Seigneur.

 

Abbé Jean Claude DESSINGES

Article publié par Philippe Breviere - Sainte Famille en Bas Pays • Publié • 81 visites