Première Eucharistie des enfants de l'école Sainte Thérèse à Lens

IMG_0369 IMG_0369  

Depuis l’arrivée de Vincent Fourmy il y a neuf ans, les premières Eucharisties ont pris une importance grandissante dans l’établissement. Tant et si bien qu’il a fallu envisager de les célébrer en deux fois de façon à ce que chaque enfant et chaque famille puisse vivre le plus intensément possible ce moment si important dans la vie d’un jeune chrétien.

 

Dans un monde où tout est vitesse, prendre le temps de se poser, de prier et de communier… Ce qui fut fait, d’abord pour les enfants suivant le catéchisme le lundi puis pour ceux qui le suivent le jeudi.

 

C’est dans la très belle église Saint Edouard que nos jeunes furent accueillis par l’abbé Xavier. Toujours présent auprès des jeunes, c’est avec un plaisir non dissimulé, et après une très belle homélie, qu’il leur donna la communion. Visiblement émus, les enfants prirent alors toute la dimension du sacrement qu’il venait de recevoir pour la première fois. Et c’est plus heureux et plus habités que jamais qu’ils partirent en procession fleurir Marie en chantant « Je vous salue Marie » accompagnés à la flûte par Sophie Fayeulle. C’était si émouvant, que dans les premiers rangs, on voyait les larmes coulaient sur les joues de quelques mamans et mamies.

IMG_0575 IMG_0575  

La semaine suivante, c’était en l’église Saint Léger, que l’abbé Xavier accueillit l’autre groupe d’enfants. Même ambiance recueillie, émotion palpable chez les futurs communiants… à n’en pas douter, ils mesuraient l’importance de leur démarche. Cette fois, c’est Jérôme Michalski et son fils Bastien qui accompagnèrent au synthé les chants.

 

Et, comme à son habitude, M. Fourmy, en fin de messe, a lu un conte aux enfants. Cette année, c'était l'histoire de deux frères fâchés. L'un d'eux décida de demander à un ouvrier de bâtir un mur entre les deux maisons, juste séparées par une petite rivière. Or, l'ouvrier, plutôt que de construire un mur, a construit un pont. Et ce pont a permis aux deux frères de se retrouver, plus heureux et unis que jamais. Et M. Fourmy expliqua aux enfants qu'il valait mieux construire des ponts pour aller vers l'autre, plutôt que des murs qui isolent. Belle leçon de vie. Puisse les enfants, à leur tour, être des bâtisseurs de paix.

IMG_0584 IMG_0584  

Les deux célébrations furent vraiment très réussies. Mais rien ne serait possible sans le travail, tout au long de l’année, de l’équipe pastorale (Gabrielle, Jeanne-Marie, Dominique et Renée). Et sans l’aide, pour la préparation des chants, d’Anne Deladerrière. Mais n’oublions pas que c'est aussi la volonté  du directeur de l’école, Vincent Fourmy, de permettre à ses élèves de suivre la pastorale hors des heures de classe, et ce, deux fois par semaine. Un groupe MEJ a également été mis en place dans l’établissement, une fois par mois. C’est Charlotte Declippeleir qui l’anime.

 

Toutes ces bonnes volontés, épaulées par l’abbé Xavier, permettent de vivre des moments formidables comme ces deux célébrations et surtout, permettent aux enfants de nourrir leur foi et de la faire grandir.

 

Renée LACROIX-LHERBIER

Article publié par Renée Lacroix - Saint Jean XXIII d'Avion • Publié • 469 visites

Fermer