Messe de la Saint Waast

Fête des catéchistes

Messe de la Saint-Waast à Oye-Plage, fête des catéchistes

 

Le 4 février, la messe célébrée par l’abbé Rose a été préparée par les équipes liturgiques et les catéchistes des différents clochers de la paroisse Saint-Bertin des plaines de l’Oye.

Après l’homélie, trois personnes ont témoigné : une mamie impliquée dans la vie de l’église (chorale, funérailles, service évangile des malades), un catéchiste et un enfant.

Nous vous rapportons ci-dessous deux de ces témoignages :

« Ma mère est décédée en 2006, le lendemain des funérailles ma belle-fille est venue pour me dire qu’ayant été baptisée, elle n’avait pas été catéchisée et le fait de n’avoir pu prier le jour des funérailles l’avait vraiment peinée. A sa demande j’ai contacté Valentine qui s’est proposée avec l’aide de Gisèle pour lui faire suivre un chemin de catéchuménat pendant dix huit mois environ. En septembre dernier mon petit-fils a commencé sa première année de catéchisme et ma belle-fille s’est proposée pour animer plusieurs modules, elle participe à la messe aussi souvent que possible. Avec l’aide de l’Esprit-Saint, je suis heureuse d’avoir participé à son épanouissement spirituel. »

« Pour être catéchiste il ne faut pas tout savoir sur tout, et lorsqu’il y a des questions qui peuvent rester sans réponse, le partage lors de la formation nous ouvre des pistes. La formation nous donne des clés pour chaque module et les livrets sont de bons supports d’enseignement. Le chemin de la catéchèse se vit en famille, entre catéchistes, avec les enfants, et toujours avec l’aide de l’Esprit-Saint. Les enfants aussi partagent leurs acquis, les plus grands enseignent aux plus jeunes les prières et ils sont heureux de le faire. »

 

Le thème évoqué par les enfants : un travail sur la paix

 

A Oye-Plage le 21 janvier,  au cours de la célébration de la parole, le groupe des quatrième année de caté ont réfléchi à partir de la phrase « heureux les artisans de paix ». Comment peut-on vivre en paix dans notre vie de tous les jours ?

Les enfants ont présenté leur affiche et lu leurs réflexions sur ce thème et, avec l’aide de Claire, toute l’assistance a repris ce beau chant de Jean-Claude Gianadda « rêve d’un monde ».

Christine Hembert et Claire Becuwe

Article publié par Marie-Claude Aernouts - Délégué communication du Calaisis • Publié • 120 visites

Fermer