Mon deuxième pèlerinage à Lourdes

Mon deuxième pèlerinage à Lourdes …

 

Dans ce train qui me conduit à Lourdes, la prière et la réflexion font partie du pèlerinage.

À peine arrivée au sanctuaire, 3 signes seront à retenir …

 

Le 1er sera la grotte

Devant la grotte, ce rocher si doux, si immense est un lieu de silence et de recueillement. Passer devant lui et le toucher. Nous sommes invités à contempler la Vierge Marie qui illumine notre vie. Elle aidera à dépasser les difficultés et la souffrance de la vie quotidienne. Mais surtout à retrouver la confiance perdue lors des épreuves. Penser à tous ceux qui souffrent et qui ont besoin de son soutien ...

 

Le 2ème sera la source

A Sainte Bernadette, Marie a dit « Lavez-vous et buvez de cette eau. » Elle n'aurait pas de vertu sans la foi. Plonger dans la grâce d'une nouvelle naissance : c'est une eau qui paraît banale mais qui est associée à de nombreuses guérisons. Mais aussi, cette eau pure nous rappelle l'eau du baptême.

 

Le 3ème sera les cierges

Passer devant les cierges pour en allumer un ou plusieurs qui seront signe d’offrande, y associer les prières pour les proches et les défunts.

 

Le sanctuaire de Lourdes est un lieu propice pour encourager et fortifier la relation avec le Christ.

L'objectif est que chaque pèlerin reparte avec des messages d'espérance dans le cœur. Les malades et les personnes handicapées tiennent la première place, étant donné la manière dont ils sont accueillis. Ils nous démontrent leur attachement et leur croyance au Christ par le choix de leurs prières. Ils fortifient aussi leur foi. Malgré les souffrances physiques, ils sont heureux d'être parmi nous. Le sourire se lit sur leurs visages. C'est pour cela qu'il faut remercier les hospitaliers, les médecins, les infirmières et les accompagnants pour leur patience, leur affection et leur dévouement.

N'oublions pas les organisateurs du pèlerinage ; sachons apprécier le travail effectué pour sa réalisation, mais aussi pour leur attachement à « Lourdes », sans eux, nous ne serions pas là cette semaine.

Ayons une pensée toute particulière pour Francis Dehont et son épouse Éliane, organisateurs de pèlerinages pour nos paroisses décédés récemment.

C'est toujours avec une grande émotion que je retrouve « Lourdes ». Moment intense, séjour de prières, de recueillement, de réflexion, de remise en question, mais aussi de bien-être.

Après une semaine passée, mon séjour prend fin et c'est avec une certaine nostalgie que je quitte « Lourdes ».  Dans ce train qui me ramène à Arras, je garderai un excellent souvenir de mon pèlerinage, mais aussi de l'hôtel que je n'oublierai pas.

Je termine ce petit mot avec le thème de cette année : « Heureux les pauvres ! ».

Élisabeth Ronnel

Article publié par Nadine Demory - Notre Dame de l'Arrouaise • Publié • 96 visites

Fermer