Neuvaine à Jésus Flagellé

En l’église Saint-Amé de Lestrem - centre

 

Neuvaine Jésus Flagellé

 

 

 Neuvaine Jésus Flagellé du

lundi 2 octobre au mardi 10 octobre 2017 à 18 heures,

en l'église Saint-Amé de Lestrem - centre,

 

Chapelet tous les jours à 18 heures

 

Messe le mercredi 4 octobre 2017 à 18 heures

en l'église de Lestrem - centre

 

La neuvaine n'aura pas lieu cette année à la chapelle des Trois Tilleuls,

Cette chapelle vient d'être mise en sécurité par la mairie à cause d'éboulement de pierres.

 


  Merci d'en parler autour de vous,
A bientôt.
Hospitalité diocésaine, groupe de la paroisse

Ste Famille en Bas pays.

 

 

Historique de la chapelle Jésus Flagellé des 3 tilleuls à Lestrem

 

    L’actuelle chapelle de « Jésus Flagellé » a été reconstruite après la guerre 1914 – 1918.  

 Il semble que la chapelle initiale ait été érigée avant même la révolution.

  

  C’est le chanoine Depotter qui a béni la chapelle antérieure à celle qui existe aujourd’hui le lundi de Pentecôte en 1897. La même année monseigneur Williez, évêque d’Arras, autorise d’y célébrer la messe et d’y chanter les saluts pendant la neuvaine à Jésus Flagellé.

 

    Cette chapelle a été totalement détruite pendant les combats de mai 1918. Un jeune soldat allemand qui était séminariste, a récupéré lors d'un bivouac, quelques statues pour aménager un oratoire dans une pièce du sous-sol de l’hospice à proximité. En 1921 la famille Bocquet retrouvait sous les décombres, l’autel ainsi que l’antique statue du Christ. La réparation de la statue a été confiée à un sculpteur de Beuvry. L’édifice de nouveau endommagé lors des combats de 1940 a été restauré en 1945 par un officier allemand. Le bâtiment présente une façade au pignon triangulaire orné d’un oculus à cinq lobes. La porte est surmontée d’un écusson de pierre sans ornements. Six fenêtres en arc brisé percent les façades latérales.
Bien que la date ait été changée, la neuvaine à Jésus Flagellé, créée en 1897, se déroule chaque année la première semaine d’octobre.

 

Article publié par Philippe Breviere - Sainte Famille en Bas Pays • Publié • 72 visites