Un conseil de collaborateurs proches et immédiats

Le concile Vatican II présente l’Église comme un « peuple nouveau » qui exerce le sacerdoce commun. « Les baptisés, en effet, par régénération et l’onction du Saint-Esprit, sont consacrés pour être une demeure spirituelle et un sacerdoce saint … »

Le texte poursuit : « Le sacerdoce commun des fidèles et le sacerdoce ministériel ou hiérarchique, bien qu’il y ait entre eux une différence essentielle et non seulement de degré, sont cependant ordonnés l’un à l’autre : l’un et l’autre, en effet, chacun selon son mode propre, participent de l’unique sacerdoce du Christ . »

La mission spécifique des évêques se comprend dans ce cadre : « Les évêques, eux aussi, établis par le Saint-Esprit, succèdent aux apôtres, comme pasteurs des âmes : ils ont été envoyés pour assurer en union avec le Souverain Pontife et sous son autorité, la pérennité de l’œuvre du Christ, Pasteur éternel. Car le Christ donna aux apôtres et à leurs successeurs l’ordre et le pouvoir d’enseigner toutes les nations, de sanctifier les hommes dans la vérité et de guider le troupeau. »

Pour remplir cette charge, notamment dans un diocèse vaste et peuplé, un évêque doit pouvoir s’appuyer sur de nombreuses collaborations. En ce qui me concerne, j’affirme sans aucune réserve qu’elles ne me manquent pas. Je peux, bien sûr, compter sur la fidélité des prêtres, diacres, religieux et religieuses. Je ne serai jamais assez reconnaissant aux laïcs, quel soit leur état de vie, qui acceptent d’ajouter à leurs responsabilités propres, la coopération à ma charge de pasteur. Je suis le témoin et le bénéficiaire admiratif d’une multitude d’engagements. À tous et à toutes, à l’approche de la rentrée, j’adresse de bien sincères remerciements.

Un certain nombre de collaborateurs travaillent, de façon plus proche et quotidienne, auprès de l’évêque. Ils constituent, selon le langage du droit de l’Église, la curie. Disposant de délégations diverses, ils facilitent la tâche de l’évêque. En communion avec lui et sous son autorité, ils posent des actes qui engagent la personne et le ministère de l’évêque.

Dans un passé encore récent, la plupart des membres de la curie étaient des prêtres et, parmi eux, figuraient, en nombre non négligeable, des vicaires généraux et épiscopaux, lesquels sont obligatoirement prêtres.

 L’heure me semble venue de prendre acte dans la composition de la curie diocésaine de changements qui marquent la vie de notre Église. Le nombre de prêtres diminue. Le ministère diaconal prend son essor. Des fidèles laïcs sont investis de larges et lourdes responsabilités. Le développement et la sophistication des moyens de communication facilitent les échanges. L’accès aux personnes est plus aisé. Des réalités nouvelles s’imposent à la vie et à la mission de l’Église.

Ces différentes considérations m’amènent à faire évoluer, à l’intérieur même de cette curie, la composition du conseil de collaborateurs immédiats. Jusqu’à présent, je bénéficiais du concours d’un vicaire général et de sept vicaires épiscopaux. Tous, selon la requête de l’Église, étaient prêtres.

Arrivés au terme de leur mandat de Vicaires Épiscopaux, Messieurs les abbés Léon Hamain, Bruno Dubreucq, Jean-Pierre Boutoille, Paul Agneray cessent leurs fonctions au 31 août 2006. Monsieur l’abbé Maurice Vieillard poursuit sa mission jusqu’au 31 décembre 2006.

Je leur dis ma gratitude. Ils m’ont été très précieux pour permettre à notre diocèse d’affronter des mutations indispensables. Dans des temps difficiles, ils ont assumé un labeur que les circonstances rendent plus ardu et complexe. En première ligne, ils ont essuyé les grains des traversées tourmentées. Dieu sait que notre barque est souvent ballottée ! Ils ont acquis une expérience que je ne manquerai de solliciter sans tarder !

 

Un conseil de collaborateurs proches et immédiats se composera, à compter du 1er septembre 2006, de la façon suivante :

Monsieur l’abbé Jean-Claude Vieillard, Vicaire Général, plus particulièrement chargé des personnes ;
Monsieur le Chanoine Raymond François, Vicaire Épiscopal, responsable de la Formation Permanente ;
Monsieur l’abbé Joseph Varlet, Vicaire Épiscopal, chargé des questions matérielles, financières et administratives. Il demeure Économe Diocésain ;
Monsieur l’abbé Vincent Blin, Vicaire Épiscopal, chargé des doyennés ;
Mademoiselle Bénédicte Bodart, Déléguée Épiscopale, chargée de l’Initiation Chrétienne et de la mise en place des nouvelles orientations nationales pour la Catéchèse ;
Monsieur Stéphane Leleu, Délégué Épiscopal, chargé, à compter du 1er janvier 2007, de l’Apostolat des Laïcs et de la Solidarité. Jusqu’à cette date, il sera l’adjoint de Monsieur l’abbé Maurice Vieillard.
(Les collaborateurs de Mgr)

 

Un prochain numéro d’Église d’Arras précisera les attributions de ces différents collaborateurs. Je leur sais gré d’avoir répondu favorablement à ma sollicitation. Après la réunion des doyens, seront communiqués les noms des trois doyens, un par territoire, qui seront interlocuteurs plus habituels de l’évêque et de ses collaborateurs immédiats. Une telle organisation conduira naturellement à mieux définir et situer la responsabilité des doyens. Nous ouvrirons sans tarder ce chantier.

Je souhaite que la constitution de cette nouvelle équipe serve nos projets pastoraux, clarifie l’exercice des responsabilités, simplifie les circuits de réflexion et de décision.

Elle sera au service d’une Église qui ne « vise qu’un seul but : Continuer, sous l’impulsion de l’Esprit consolateur, l’œuvre du même Christ, venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité, pour sauver, non pour condamner, pour servir, non pour être servi . »

 

Bon vent à cet équipage. Que l’esprit de Dieu gonfle les voiles !

 

+ Jean-Paul JAEGER.

 

Liste des collaborateurs au conseil au 1er septmebre 2014

Monsieur l’abbé Vincent Blin, Vicaire Général, plus particulièrement chargé des personnes ;
Monsieur l'abbé Paulo Agneray Vicaire Épiscopal, responsable de la Formation Permanente ;
Monsieur Jean-Pierre Pollart,

Mademoiselle Bénédicte Bodart, Déléguée Épiscopale, chargée de l’Initiation Chrétienne et de la mise en place des nouvelles orientations nationales pour la Catéchèse ;
Monsieur Stéphane Leleu, Délégué Épiscopal, chargé, à compter du 1er janvier 2007, de l’Apostolat des Laïcs et de la Solidarité. Jusqu’à cette date, il sera l’adjoint de Monsieur l’abbé Maurice Vieillard

Fermer