Marche de Boulogne

26 au 27 août 2006

Marche de Boulogne 2006 Marche de Boulogne 2006  © ArrasAprès une journée de retrouvailles des J M J, une centaine de jeunes dont 38 allemands se sont levés très tôt afin d’être au rendez-vous à Alquines : lieu de départ de la marche de Boulogne cette année.

 

A 8 h, tous au rendez-vous sous le soleil (chose rare en ce mois d’août) nous avons emprunté des chemins et des routes de campagne pour atteindre Alincthun en fin d’après-midi. Nous avons été accueilli dans la salle des sports de la commune. Cette première journée de marche nous a permis de nous connaître et de partager sur des ombres et des lumières de nos vies. Le thème de cette édition 2006 abordait de différentes façons la lumière. Nous avons aussi échanger sur les actes que nous pouvions poser afin que la vie soit plus belle, plus éclatante, plus lumineuse…

 

La veillée fut courte, car la fatigue gagnait les marcheurs. Nous avons conclu notre journée par une prière style Taizé.

 

Le lendemain de bon matin, sous la pluie, cette fois nous avons pris la route vers La Capelle où nous attendait le repas de midi. La traversée de la forêt de Boulogne fut épique… mais nous sommes arrivés, tous, au lieu de rendez-vous. La pluie n’a malheureusement pas permis les partages… il nous était proposé de réfléchir sur ce que nous voulions faire de nos vies. C’était très difficile de répondre à cela… mais deux par deux des choses plus intimes pouvaient se dire.

 

Les jeunes allemands étant présents avec nous, notre livret était en deux langues afin qu’eux aussi participent à nos partages. Ils étaient étonnés que au nom de notre foi nous fassions ce style de démarche. Ils n’avaient jamais vécu un tel pèlerinage.

 

Le samedi soir, nous étions tous attendus sur le port pour accueillir la Vierge Marie. Qu’est-ce qu’il a plu avant qu’elle n’accoste ! Mais quelle belle arrivée, avec des jeunes allemands pour la porter jusqu’à l’église Saint Nicolas où une messe très festive a été célébrée.

 

Le dimanche, tous nous avons participé à la grande procession avec les drapeaux des J M J et du diocèse. C’était fort ! c’était émouvant.

 

Puis le temps des adieux est arrivé. Que c’était dur ! Mais qu’est-ce que ça fait du bien de vivre une telle marche juste avant la reprise.

Article publié par Alicia Lieven - Gestionnaire technique du site internet du Diocèse • Publié • 3931 visites