3 décembre 2006 - 1er dimanche de l'Avent

 

 

Le temps de l’avent commence le dimanche 3 décembre.

Durant ce temps, les chrétiens sont invités à préparer Noël en rappelant l’attente de Dieu par les justes. Les anciens se rappellent encore ce cantique de Noël : « Depuis plus de 4000 ans, nous le promettaient les prophètes, depuis plus de 4000 ans, nous attendions cet heureux temps ». Les chrétiens ne font pas que rappeler cette attente. Ces jours qui nous séparent de Noël ne sont pas des jours de tristesse. C’est un temps où les chrétiens se préparent accueillir celui qui vient nous réconcilier avec Dieu.

Saurons-nous faire la part de "préparation des fêtes de fin d’année" et "préparation des cœurs" à entendre la Parole de Jésus ?

 


 

Jérémie 33, 14-16 ; 1 Thessaloniciens 3,12 à 4,2 ; Luc 21, 25-36

Le texte de l’Evangile du 1er dimanche de l’Avent

C'est un apparent paradoxe de retrouver, dans cette première messe de l'année liturgique, les perspectives du Dernier jour, qui semblaient mieux à leur place au dernier dimanche de l'année liturgique. Cela nous montre que l'Avent ne nous prépare pas seulement à célébrer à Noël le souvenir d'un événement passé, mais nous fait vivre la véritable attente en l'Église, l'attente de l'Avènement définitif de Jésus qui récaputule en lui tout l'univers. Tenez-vous prêts voici venir le Jour de Dieu.

 

C'est annoncé en forme de relecture des catastrophes vécues par le spremiers chrétiens, selon un modèle de littérature dit apocalyptique. Comme l’apocalypse de Jean, les texte bibliques sont parole d’espérance pour un temps difficile. Luc lui aussi nous parle des catastrophes, mais dit-il : ce n’est pas la fin de tout. Redressez-vous, relevez la tête, car votre rédemption approche. Cette parole est suivie d’un appel pour la conduite de notre vie dans le quotidien : ne pas se laisser alourdir, mais rester éveillés, en prière, afin d’être debout devant le Seigneur.

 


couronne d'avent couronne d'avent  Le sens des quatre bougies d'avent.

La couronne est un ancien symbole aux significations multiples. Les couronnes rondes évoquent  le soleil et annoncent son retour. La couronne est un cercle qui rappelle que le temps des fêtes nous revient à chaque année. Il symbolise aussi que Jésus va revenir, que l'Avent n'est donc pas seulement l'attente avant Noël, mais aussi bien l'attente du Retour du Christ. La tradition remonterait au XVIème siècle en Allemagne du Nord.

 

Une autre tradition a ét fusionnée avec la couronne: elle consiste à allumer chaque dimanche de l'avent une bougie. A chacune a été assignée une signification symbolique, en rapport avec quatre étapes du salut, jusqu'à la venue du Messie.

La première symbolise le pardon accordé à Adam et Eve. Ils mourront sur terre, mas verront Dieu.

La seconde, la foi d'Abraham et des partiarches qui croient au don de la Terre promise.

La troisième représente la joie de David dont la lignée ne s'arrêtera pas, et témoigne de l'alliance avec Dieu.

La quatrième est le signe de l'enseignement des prophètes, qui annoncent un règne de justice et de paix.

Ces traditions sont d'origine populaire et on liturgique.

 

On trouvera de nombreuses explications utiles sur les tradtions autour de Noël dans le site de Nanterre


 

Le mouvement Pax Christi propose de donner une intention de prière quand nous allumons une à une les quatre bougies d'avent :

Le 3 décembre : allumer la bougie de la Vérité. Qu’elle éclaire les droits et les devoirs mutuels de chaque personne et de chaque peuple.

Le 10 décembre : allumer la bougie de la Justice. Que l’on respecte les droits humains et accomplisse les devoirs qui en découlent.

17 décembre : allumer la bougie de l’Amour. Qu’un esprit d’active charité nous anime dans le partage des biens et l’échange des valeurs spirituelles

24 décembre : allumer la bougie de la Liberté. Que l’on agisse en toute conscience et responsabilité au service du Bien commun.

Fermer