2. Jésus est chargé de sa croix

Après avoir été moqué, flagellé et torturé par la soldatesque, Jésus subira le châtiment prévu dans l'empire romain pour les esclaves fugitifs de l'empire: ceux qui ne comptent pour rien sont exposés sur une croix jusqu'à ce que mort s'ensuive, par asphyxie. C'est l'exécution selon le droit romain, et non le droit juif (lapidation). C'est bien le pouvoir romain qui procède à l'exécution. Certes, c'était à l'instigation des juifs. Mais c'est bien lui, le pouvoir en place, qui fournit le matériel et le personnel pour la besogne.

 

Jésus portera l'instrument de son supplice. Les historiens précisent qu'il portait le madrier horizontal, tandis que le poteau vertical était déjà en place solidement fiché en terre pour porter le poids des nombreuses exécutions de brigands et d'opposants aux romains. Les premiers chrétiens se souviendront des paroles du prophète Isaïe: "Méprisé, homme des douleurs, il n'avait plus rien d'humain. En fait ce sont nos souffrances qu'il a portées, nos douleurs qu'il a supportées. Et nous, nous l'estimions touché, frappé par Dieu et humilié! Mais lui, il était déshonoré à cause de nos révoltes, broyé à cause de nos perversités! Isaïe 53

 

 

Jésus est chargé de sa croix Jésus est chargé de sa croix  

 

Méditation

 

Quand, dans des situations difficiles, des conditions de logement inacceptables, des salaires de misère, l'administration nous tombe sur le dos, ou les impôts, ou les gendarmes, ou le propriétaire, ou encore le banquier, nous disons: «ça, c'est du sadisme!»

Pour Jésus aussi, on en a rajouté, parce que le règlement l'exigeait: le condamné doit porter sa croix! «ça, c'est du sadisme! »

Jésus aurait pu se révolter, prendre le morceau de bois et le jeter à la figure de ses bourreaux! Au contraire, il prend sa croix, fait un pas, puis un autre, puis un autre... Il marche! Car il ne veut pas se séparer de cette croix: n'est-ce pas grâce à elle qu'il va donner naissance à un peuple nouveau, à une humanité nouvelle, régénérée? Alors, il marche, lentement, sûrement, vers le sommet du Golgotha!

 

Prière

 

Seigneur; puisque nul ne peut être ton disciple et avoir part à ton Royaume s'il ne prend sa croix et ne te suit pas, aide-nous à saisir comme toi notre croix «à bras-le-corps» et à marcher; jour après jour; dans l'espérance de trouver avec toi le repos et la vie! 

Retour - scène suivante

Fermer
Fiscalité et générosité
Comment je peux soutenir la mission de l'Église en réduisant mes impôts.
En savoir plus
sur les dons IR et ISF