3. Jésus tombe pour la première fois

Les évangiles ne parlent pas, de Jésus qui tombe sur le chemin. Mais ils laissent comprendre le poids de la croix quand ils évoquent Simon de Cyrène appelé pour porter cette croix. C'est la tradition populaire qui a médité cette image de Jésus qui tombe par trois fois. Cela peut être mis en parallèle avec Pierre qui par trois fois tombe et nie ses liens avec Jésus. Mis en parallèle aussi avec toutes les fois où pour nous, suivre Jésus est devenu trop lourd...
 

 
 

Méditation

 

Les anges de Dieu ne font pas toujours ce qu'ils voudraient. Le poète de la Bible avait écrit: "il enverra des anges pour que ton pied ne heurte la pierre..." Mais Jésus est tombé, épuisé. Un caillou a suffi, et la lourdeur de la poutre sur son épaule a fait le reste.
Du sang sur les pierres, sa vie bue par le sol aride...
De la poussière sur son visage, la terre-mère sans tendresse!
Mais il fallait que sur ce chemin, comme sur tous les chemins crucifiants des hommes
l'Homme se relève, qu'il soit debout et qu'il marche...


Jésus est tombé, comme un fruit mûr, comme une pierre au fond d'un puits.
Mais il s'est relevé, il s'est redressé, il a fait appel à toute l'énergie qui lui restait
pour poursuivre son chemin, et il a avancé.
Quand on est au fond d'un puits, quand on est dans un tunnel, le premier geste que l'on fait, c'est de chercher la lumière. Et quand on l'aperçoit, on fait appel à toute son Il énergie pour l'atteindre. Cette lumière devient elle-même une formidable source d'énergie!
 

 

Prière 
 

 

A nous aussi, Seigneur, il nous arrive de tomber. Tu connais toutes nos défaillances, sur le chemin difficile de la pureté et de la générosité, de la sainteté et de l'Amour.
Délivre-nous, Seigneur, de la crasse du cœur,
de l'envie, de l'ambition et de l'hypocrisie, délivre-nous des rancunes et des arrière-pensées,
de tout esprit de calcul et de concurrence déloyale.
Délivre-nous, Seigneur, de l'orgueil et de la vanité, des faux-fuyants et de l'indifférence,
Délivre-nous de nos étroitesses et de nos mesquineries, de nos convoitises et de nos complaisances.
Tu connais, Seigneur, notre fragilité:
ne nous laisse pas tomber dans la tentation et délivre-nous du mal.
 

retour - scène suivante

 

Fermer