11. Jésus est cloué sur la croix

 

Il était neuf heures lorsqu’on le crucifia.

L’inscription indiquant le motif de sa condamnation portait ces mots :

«Le roi des Juifs». Avec lui on crucifie deux bandits, l’un à sa droite, l’autre à sa gauche. 

Beaucoup de nos crucifix portent les quatre lettres "I.N.R.I.", initiales de "Jésus, Nazaréen, Roi des Juifs".

 

Le motif de la condamnation était-il politique (guérillero qui veut renverser le pouvoir romain)? Était-il religieux (se dire le descendant de David, sans être reconnu par les autorités religieuses)? Sans doute l'un et l'autre motif, car, lorsque font alliance pouvoir politique et pouvoir religieux, c'est toujours le pauvre qui trinque. L'alliance du sabre et du goupillon ne furent pas la meilleure époque pour l'annonce de l'évangile! Aujourd'hui comme hier, le service des pauvres, c'est se retrouver les mains et les pieds liés par plus fort que soi...

 

Jésus cloué sur la crooix Jésus cloué sur la crooix  

 

Médiation

 

Passivement, Jésus se laisse clouer les mains et les pieds. Sans un mot, sans un geste. 

Réduites à l'impuissance, ces mains ne peuvent plus guérir, bénir, rompre les pains. 

Ces pieds ne peuvent plus arpenter les chemins, ni marcher sur les eaux du lac, 

ni être baignés des larmes de la pécheresse.

Mais qui est le plus fort? Jésus qui se laisse clouer ou les bourreaux qui frappent à coups de marteaux?

le plus fort, c'est le plus faible, c'est celui qui ne résiste pas à une force aveugle.

Sur le bois de la croix, Jésus transforme toute son énergie en énergie d'amour afin d'aller jusqu'à la victoire finale: tuer la mort !

 

Prière

 

 

 

 Seigneur, nous te prions pour tous ceux qu'on torture, et qu'on fait souffrir, par la menace ou par le chantage, par la cruauté ou par la brutalité, par l'indigence ou par la suffisance.
Seigneur, nous te prions pour les petits enfants qu'on torture en présence de leur mère, pour les femmes qu'on viole au corps de garde, pour les hommes sur lesquels on s'acharne jour après jour, sans qu'ils puissent dormir, ni jamais se reprendre, et qu'on réduit à l'état de loques humaines. Fais-leur sentir la douceur de ta présence.


Seigneur, nous te prions pour tous les tortionnaires et massacreurs, qu'ils agissent par conviction, calcul ou lâcheté. Fais-leur sentir la brûlure de ton amour. Seigneur, protège, délivre et guéris

 

retour - scène suivante

Fermer