Témoins du Christ mort et ressuscité

fête de l'ascension

 

Actes 1, 1-11 ; Hébreux 9,24 à 10,23 ; Luc 24, 46-53

 

 

La construction des récits anciens, dans notre Bible, ne correspond pas à notre vision naïve d’un récit d’histoire qui donnerait accès à la vérité toute nue… “qu’est-ce que la vérité ?” Aucun des quatre évangiles ne parle de l’adieu définitif de Jésus le 40ème. L’évangile de Luc situe la séparation d’avec les disciples le soir du premier jour ! Qui croire, que croire ?

Laissons les 40 jours au récit des Actes des apôtres ce laps de temps signifie qu’il faut vraiment beaucoup de temps pour aller à la rencontre de Dieu, entrer en relation sereine avec lui. C’esdt ainsi qu’il faut comprendre l’expérience de Moïse ou d’Elie jusqu’à la montagne de Dieu. Il faudra aussi bien du temps aux premiers chrétiens pour entrer en relation sereine avec le crucifié-ressuscité et oser parler de lui comme d’un ami qui insuffle en eux son Esprit.

 

Les quatre évangiles et le livre des Actes s’accordent pour exprimer l’expérience des disciples. Ce fut une expérience de rupture. Depuis le vendredi de la crucifixion, le rapport corporel à Jésus n’existe plus. Un rapport autre s’établit, exprimé en forme de récits : récits du tombeau vide, récits d’apparitions. A la lecture de ces quelques pages, il ressort une insistance sur l’envoi, la mission. Ce n’est pas un message en vue de l’édification d’un mausolée du souvenir. C’est l’invitation ferme pressante qu’il faut porter la Bonne nouvelle aux quatre coins de la terre… en commençant par Jérusalem l’incrédule, puis en Judée Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre. Ce n’est pas une mission d’accusation, mais une mission de témoignage : témoigner de l’amour et du pardon de Dieu envers nous, témoigner du don de l’Esprit pour que tous travaillent pour développer la fraternité universelle. Ce n’est pas un message de peur ni de condamnation mais un message d’espérance. Ce n’est pas un rappel aux règles, règlements et commandements, mais une invitation à ouvrir les esprits et les cœurs au don de l’Esprit.

 

Christ communique sa paix, la paix de se savoir aimés du Père

Christ demeure auprès de nous. Nous pouvons mettre nos pas dans ses pas.

Christ nous donne son « conseiller », celui qui nous envoie aux quatre coins du monde.

Fermer