Ecclésia 2007 compte rendu et Photos

7.000 participants à Lourdes, une Eglise tournée vers l'avenir

Quelques-uns des 91 participants du diocèse Ecclesia 2007 à Lourdes  
Quelques-uns des 91 participants du diocèse
Quelques-uns des 91 participants du diocèse
Retrouvez des infos du congrès dans le site national de la Conférence des évêques  ou à partir de la page d'accueil 
Lire le résumé paru dans Eglise d'Arras n°19

Jeudi 25 octobre 13h, en gare d’Arras.

Une rame TGV rien que pour eux. Ils sont plus de trois cents, des diocèses de Lille, Arras ou Cambrai à prendre place, direction Lourdes, pour le congrès de la responsabilité catéchétique de l’Eglise en France, direction Lourdes. Là-bas ils seront plus de 7.000 venus de tous les diocèses de France.

Sur le quai de la gare Ecclesia 2007 à Lourdes  
Sur le quai de la gare
Sur le quai de la gare
On se donne le bonjour et les dernières nouvelles les uns des autres. La voiture la plus animée parait-il, est la 2. A peine installés, quelques-uns s’inquiètent de l’absence de jeu de carte… Au contrôleur on demande qu’il lance un appel dans le train. Sitôt dit, sitôt fait et voici une tablée (par toujours les mêmes) qui s’installent pour huit heures non-stop de belotte.

Deux cipaciennes annoncent un rendez-vous devant la statue de la Vierge couronnée pour tous les étudiants du Cipac (Centre interdiocésain de pastorale et d’animation catéchétique). Pendant ce temps, Bénédicte et Elisabeth comptent et décomptent pour caser chacun dans l’un des nombreux ateliers et forums prévus durant les trois jours. Quelques-uns s’essaient à la lecture, avec plus ou moins de mollesse.

Ecclesia 2007 à Lourdes Ecclesia 2007 à Lourdes  Mais où vont-ils et pour quoi faire ?

Depuis Pierres Vivante, il y a trente ans, il n’y a guère eu de refonte des modèles d’enseigner la catéchèse… quelques adaptations et améliorations de pédagogie. Mais depuis quelques années, un mouvement se dessinait autant dans la société que dans l’Eglise. Un goût pour la chose religieuse se fait à nouveau sentir, dans un contexte où l’on ignore beaucoup de fait religieux. Des jeunes et des adultes demandent le baptême, d’autres appelés recommençants désirent renouveler le peu qu’ils avaient reçu.
Les évêques avaient pris acte des changement nécessaires, quand ils écrivaient en 1996 : Proposer la foi dans la société actuelle. Proposer est un autre langage que faire le catéchisme, ou enseigner la religion. Prendre en compte la réalité d’une société laïcisée devenait la première étape à franchir.

En 2003, une nouvelle plaquette venait secouer les chrétiens avec la démarche : « Aller au cœur de la foi ». C’était un petit livret à partir duquel les chrétiens étaient invités à prendre en compte la démarche de la veillée de Pâque et répondre à quelques questions sur « le cœur de la foi ». De session en congrès, les responsables de l’Eglise, avec les services de catéchèse, du catéchuménat, de la Liturgie préparent les nouvelles orientations de la catéchèse en France. Lorsque le document sera établi dans sa forme définitive par la Conférence des évêques, il faudra attendre une année entière l’accord de Rome pour le publier, et envisager sa mise en œuvre.

Quelques points sont acquis comme base de travail en tous lieux : tout d’abord la catéchèse appartient à la communauté chrétienne. Ce n’est plus l’affaire de quelques spécialistes, comme cela fut dit ou compris ici et là. Chacun et tous ensemble, « en Eglise » avons à rendre compte de la foi qui nous anime, à favoriser dans une pédagogie d’initiation la découverte de l’expérience chrétienne. Déjà dans le diocèse, diverses assemblées ont lieu, en assemblées inter-âges, où parents, jeunes et enfants redécouvre un vivre ensemble et un célébrer le Christ ressuscité d’une manière interactive, communautaire, basée sur l’expérience partagée plus que sur la connaissance ; On les appelle "Dimanche : Parole en fête", ou "Graines de Parole" pour les 7-8 ans. Le service de la Petite enfance propose de son côté deux ou trois rencontres autour des principales fêtes religieuses enfants de 3 à 7 ans , avec leurs familles


Mgr Carru (Vatican) et Dufour (SNCC) Ecclesia 2007 à Lourdes  
Mgr Carru (Vatican) et Dufour (SNCC)
Mgr Carru (Vatican) et Dufour (SNCC)
Dès l’accueil, Mgr Giovanni Carru,
responsable de la commission de la propagation de la foi au Vatican, invitait à considérer le monde d’aujourd’hui tel qu'il est aujourd’hui, et en particulier considérer les grandes agglomérations comme lieu de salut, lieu où Dieu peut s’adresser à l’homme. Ces lieux ont leurs caractéristiques, leurs visages, leurs mystères aussi. Dieu désire s’adresser à eux. Elles peuvent être des lieux d’écoute de l’amour de Dieu.

Le père Carru précisait aussi comment entendre une expression déjà ancienne : la nouvelle évangélisation : il ne s’agit pas de nouvelles techniques à mettre en œuvre, mais bien plutôt de réchauffer en nous le désir de proposer le Christ Jésus et son Evangile Il y a des chrétiens vivants, des chrétiens tièdes, et certains qui ont oublié leur baptême. Les laïcs chrétiens contribuent à l’évangélisation grâce au témoignage, au dialogue fraternel et à l’entretien fraternel dont ils sont capables envers tous. Encore faut-il faire confiance à l’Esprit-Saint, à la contemplation du Christ, à la fréquentation de la Parole de Dieu. La force de la Parole de Dieu n’est pas moindre aujourd’hui qu’au premier siècle.

Le père Carru devait redire l’importance de la paroisse, comme espace géographique pour soutenir et former des réseaux capillaires (des cellules de proximités dirait Mgr Jaeger). Deux dimensions doivent animer la paroisse : l’animation pastorale et la dimension communicative.
Il conclut en invitant à avoir un regard patient et miséricordieux capable d’entendre la ville et permettre à chacun d’être reconnu avec sa dignité intrinsèque. Frère Enzo Bianchi: la lectio Divina Ecclesia 2007 à Lourdes  
Frère Enzo Bianchi: la lectio Divina
Frère Enzo Bianchi: la lectio Divina


Le frère Enzo Bianchi nous introduisait dans une méditation de la Parole, de la parole qui ouvre à la relation entre Dieu et les ancêtres de la foi jusqu’au dialogue de l’Eglise d’aujourd’hui, avec le monde d’aujourd’hui tel qu’il se présente à nous, avec ses joies et ses peines, ses angoisses et ses souffrances.  ( à suivre)..... Suite dans la page Eglise d'Arras n°19.

 


 

 

Les conclusions de Mgr Dufour, en quatre perspectives  

 

Ecclesia 2007 à Lourdes Ecclesia 2007 à Lourdes  La première annonce : La catéchèse s’adresse à des personnes qui ont eu une première annonce. Et les autres ? Beaucoup n’ont jamais été mises en contact avec l’Evangile. Avouons que nous ne savons pas faire !

 

La formation des catéchistes. L’Eglise suscite en son sein des catéchètes. Invitation à la Lectio Divina, c'est-à-dire au dialogue avec la Parole de Dieu dans l'Ecriture, Formation à la vie spirituelle.

 

L’éducation chrétienne au sein des familles. Prochainement, parution d’un « livre des familles ».

 

La pédagogie d’initiation. Ce fut l’un des accents de ce congrès. Comment vivons-nous de la Parole de Dieu au Credo de la foi de l’Eglise ? Quels itinéraires allons-nous proposer ? Ce ne sera pas un parcours d’enseignement, mais un vivre avec la Parole de Dieu.

 

Eglise d'Arras rend compte de ce congrès dans le n° 19

 


 

 Le service national de la catéchèse et du catéchuménat informe de la parution, fin janvier 2008 des Actes d ' Ecclésia 2007 dans le Hors série Tabga n° 3 "Ensemble servir la Parole de Dieu" . Peut être commandé au service diocésain de catéchèse
 

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 18328 visites

Fermer