Désirer rencontrer Jésus

31ème dimanche ordinaire

 

 

Sagesse 11,23 à 12,2 ; 2 Thessaloniciens 1, 11 à 2,2 ; Luc 19, 1 à 10

 

Il est intéressant de repérer comment Luc présente les relations des hommes autour de Jésus et à l'égard de Jésus. Voici Zachée. Il est campé avec son étiquette de collecteur d’impôts, étiqueté comme riche… Luc précise qu’il désire la rencontre avec Jésus. Il était de petite taille dit-il, et il grimpe donc à l’arbre. Comme n’importe quel chenapan ou maraudeur, caché dans un arbre, il est vite repéré par Jésus. La relation avec Jésus est donc bien établie, avant même la parole qui vient confirmer l’état des relations : "descends, aujourd’hui, il faut que j’aille demeurer chez toi". On croirait lire du Saint Jean quand il dit que le Verbe de Dieu établit sa demeure au milieu des hommes. Sitôt dit, sitôt fait et Zachée reçoit Jésus avec joie. On pourrait en rester là, et méditer, au-delà de l’Evangile, la relation de Jésus avec chacun de nous : Jésus traverse notre monde, notre société, mais avons-nous fait naître, en nous et autour de nous,  le désir d’être rencontré par Jésus notre ami ? Savons-nous reconnaître le désir de Jésus de demeurer aussi chez eux… ceux que parfois nous estimons indignes de la présence de Dieu chez eux ?

 

C’est le sens des autres relations que Luc rapporte. Tous récriminent contre Jésus… "il est allé loger chez un pécheur, il mange avec eux!". N’arrive-t-il pas encore trop souvent que nous fassions la différence entre nous, les chrétiens et eux, les autres ? ou signifier la différence entre nous, les pratiquants et ceux-là qui ne viennent à l’Eglise que pour leur mariage ou leur enterrement. Zachée, chercheur de Dieu, c’est le témoin de ces milliers de chercheurs de Dieu en qui l’Esprit de Dieu a déjà fait naître le désir de la rencontre. Mais pour qu’ils franchissent la porte, il faut qu’ils se sentent appelés, accueillis, invités : "aujourd’hui, je veux demeurer chez toi !"

 

Ecclésia 2007 vient de rappeler fort opportunément que la responsabilité catéchétique passe par bien des gestes d’accueil. Dans l’évangile, pendant que les gens manifestent une relation de rejet à l’égard de Jésus, un autre type de relation s’établit entre Jésus et Zachée… Zachée change de vie, renverse sa manière de vivre. Au lieu de faire venir à lui l’argent, il le fait sortir vers les pauvres. Et la conclusion de Jésus est limpide : "aujourd’hui le salut est arrivé pour cette maison, car lui aussi est fils d’Abraham. En effet, le Fils de l’homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu". Parole d’hier, mais parole pour aujourd’hui, pour qui souhaite mettre ses pas à la suite du Christ. Voici une pédagogie en acte, pas très compliquée à entendre et qui ne demande pas beaucoup de connaissances, théologiques ou philosophiques, pour la mettre en œuvre !  E.H.

Fermer