N°01 - La petite bonté

Edito d'Eglise d'Arras N°01

 

Un miracle ne dure jamais bien longtemps. A peine ouvertes, les portes du refuge calaisien se sont déjà refermées. La température a suffisamment remonté pour laisser les réfugiés dehors, jour et nuit.

 

Pendant ce temps, une dizaine de personnes trient les milliers de pièces de vêtements récoltés ces dernières semaines. D’autres bénévoles, midi et soir préparent et servent la soupe à des centaines d’êtres humains, “hors société”. Si l’on peut se féliciter des milliers de gestes de petite bonté, faut-il pour autant désespérer des infrastructures économiques et politiques des sociétés et des Etats qui restent sourds aux appels des derniers et des perdants de l’actuelle société ?

 

Janvier, pour l’Eglise catholique, c’est le mois des rendez-vous de bonne volonté. Journée mondiale de prière pour la paix le premier ; journée de l’Afrique le 6 ; journée mondiale du migrant et du réfugié le 13 ; semaine de prière pour l’unité du 18 au 25 ; journée de la santé le 27. Voici donc bien des journées pour prier, croire et espérer afin que l’amour anime toutes les dimensions de l’existence humaine, privée et publique. Journées pour croire et espérer que vienne un monde d’amour, de justice et de paix promis par notre Dieu, et que Jésus est venu instaurer dans ce monde.

 

La prière des croyants témoigne de leur ferme intention de participer à l’œuvre de transformation de la terre pour la rendre plus conforme à l’attente de Notre Père. Sans doute faudra-t-il plus qu’un peu de bonne volonté, qu’un peu plus de gestes de petite bonté. Il faudra une volonté économique et politique pour que chacun ait un espace de vie, sous le soleil de Dieu.

 

Que 2008 soit une bonne année pour tous

 

Abbé Emile Hennart

Fermer