Mission de la Mer Session Nationale

Session annuelle à Lisieux

 

mission mer mission mer  

Chaque année la Mission de la mer se réunit en session nationale le week-end de l'Ascension. Une vingtaine de personnes du diocèse y ont participé.

 

Cette année, Monseigneur Claude Schockert, évêque de Belfort et Montbéliard, était présent à ce congrès en tant que président du service national de la Pastorale des Migrants et des personnes itinérantes.

 

Pourquoi Lisieux en 2008 ?

En France, là. Mission de la mer est divisée en quatre régions: nord, ouest, sud-ouest et Méditerranée. Chaque année, la session nationale a lieu dans une région différente. On songeait depuis quelques années à Lisieux, sainte Thérèse étant la patronne des missions et le premier séminaire de la Mission de France ayant eu ses locaux dans l'Ermitage de Lisieux: un certain nombre de prêtres de la Mission de la mer sont des prêtres de la Mission de France.
 

Présence d'Eglise en monde maritime

La Mission de la mer, ce sont des prêtres, des diacres, des laïcs hommes et femmes, qui vont à la rencontre des pêcheurs et des navigants de la Marine marchande. Récemment, il leur a été demandé d'étendre leur mission au monde de la plaisance, en lien avec la Pastorale du tourisme et des loisirs.

 

Port de Calais Port de Calais   Lorsqu'un navire de commerce arrive dans un port, souvent il ne reste à quai que quelques heures ; exceptionnellement il peut être immobilisé trois jours. Bénévoles ou permanents de la Mission de la mer disposent donc de peu de temps pour établit le contact. Ils vont se présenter aux membres de l'équipage et leur proposent de venir dans un foyer d'accueil pour téléphoner ou envoyer un courrier électronique à leur famille. La langue commune à tous est l'anglais.
Quand c'est possible, on parle de questions relatives au domaine de la foi. Certains navigants sont musulmans, hindouistes, bouddhistes ou incroyants; en ce cas, on a, au moins, établi avec eux un bon contact humain. L'Eglise leur a été présente.
Quand les paroisses du littoral sont sensibles à la question, elles peuvent créer des aumôneries dans les ports à destination des pêcheurs (ou en créer en partenariat avec la Mission de la mer).
 

Vivre ensemble

« Vivre ensemble, un défi pour aujourd'hui» : c'est le thème auquel les membres de la Mission de la Mer et les pêcheurs et navigants qui le voulaient ont réfléchi durant une année, au moyen d'un questionnaire. Les différentes équipes ont mis par écrit leurs réflexions, qui ont été collectées au plan national et ont nourri le congrès 2008. Vivre des liens plus profonds entre membres, se retrouver pour des célébrations religieuses avec les professionnels du monde de la mer, rencontrer l'autre avec humilité, patience, dans le respect, établir un contact avec l'étranger: voilà quelques-uns des sujets qui ont été creusés durant l'année passée et durant cette session. A Lisieux, on a entendu aussi un commandant de pétrolier, un administrateur des Affaires Maritimes, le président du Comité Régional de la Pêche de Haute-Normandie, le père Hugelé, carme de Lisieux, pour un apport théologique, Mgr Lagoutte, recteur de la basilique, pour un apport thérésien, et, bien sûr, Mgr Schockert, bien en phase
avec les participants.                                      '
 
Michel de Langenhagen
Pour la revue Eglise de Bayeux et Lisieux

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 2889 visites