Lire l'Evangile de Marc, sur le marché

Initiative locale à Béthune

 

« Jésus, ça m’intéresse » sur le marché de Béthune
 
Stand Jésus ça m'intéresse  
Stand "catholique" sur le marché de Béthune
Stand "catholique" sur le marché de Béthune
Monseigneur Jaeger, notre évêque propose à celles et ceux qui le souhaitent de mieux connaître l’Evangile de saint Marc en se lançant en petits groupes dans sa lecture.
Lors d’une après midi de présentation à Wardrecques, une des idées émises par une participante a été de dire : « Tenons un stand sur le marché, pour présenter cette offre à des gens qui ne fréquentent pas forcément l’Eglise de façon assidue. »
 
L’idée a été saisie au vol par quelques paroissiens de Notre Dame en Béthunois. Ceux-ci ont ainsi tenu un stand lors d’un marché du lundi matin, rue du Carillon, à deux pas du clocher de Saint Vaast.
 
Pas forcément facile d’entrer en contact avec des gens pressés, plus ou moins éloignés de la religion, regardant où mettre les pieds plutôt que ce qui les entourait….et puis, peu à peu, emboîtant le pas des passants quelques bribes de conversations pouvaient parfois s’échanger.
Du « cela ne m’intéresse pas » au « oui, j’ai été baptisé, j’ai été au caté et il m’arrive de lire l’Evangile » en passant par « vous savez je n’ai pas beaucoup le temps car je dois m’occuper d’un mari, d’une mère, malade » ou « moi je suis aux Témoins de Jéhovah » les réactions ont été très diverses et variées. Les passants venaient de Béthune, du Béthunois, du Pas de Calais, du Nord et même d’Australie. Crtains nous ont pris pour des témoins de Jéhovah.
 
Bref, des instants d’échanges sur la vie, mais aussi sur le baptême, le mariage, des instants de partage des soucis des personnes et de leurs proches. Nous avons parfois pu les assurer de nos prières.
 
Des petits dépliants « Jésus, ça m’intéresse » ont été remis aux plus intéressés pour qu’ils puissent reprendre contact et se lancer dans la lecture de Saint Marc.  
 
Daniel et Anne-Marie Dourlens
Norbert Crampon

 

P.S. A ceux qui trouvent que le livret comporte des caractères trop petits pour la lecture, il est possible d'envoyer le texte numérisé. Le demander

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 3852 visites

Fermer