Retraite annuelle des pretres du diocese

Préchée par le père P-Y Pecqueux, 23-28 novembre

Temps de méditation et de retraite Temps d'écoute  
Temps de méditation et de retraite
Temps de méditation et de retraite
Chaque année est organisé un temps de retraitre pour les prêtres du diocèse d’Arras. Cette année, du 23 au 28 novembre, elle a été prêchée par le Père Pierre-Yves Pecqueux. Natif de Boulogne, il est actuellement responsable national des Œuvres Pontificales Missionnaires.

 
            Le thême de cette retraite : appeles et appelant : vivre de la parole que nous transmettons. Partant de plusieurs documents du magistère et aussi de l’histoire ancienne et actuelle de notre Eglise, le prédicateur a rappelé qu’un des rôles premiers du prêtres est «de transmettre l’Espérance au hommes ». Il a alors invité les participants à « être un souffle missionnaire pour aujourd’hui ». Une mission qui nécessite la collaboration entre prêtres et Laïcs. Il faut pour cela :
Reviser notre conception du « faire Eglise »
Avoir un nouveau type de relation dans les diocèses
Développer la formation continue
Travailler avec les laîcs
Et enfin développer la prière communautaire.
La mission du prêtre tire sa source et sa fécondité dans la Parole de Dieu. Voilà pourquoi cette Parole devrait avoir une place importante dans sa vie. Le prêtre, comme le diacre est invité à méditer toujours sur ce qui lui a été dit à son ordination : « sois attentif à croire ce que tu auras lu ; à enseigner ce que tu crois et à vivre ce que tu auras enseigné ». Vivre de cette Parole de Dieu, fortifiés par l’Eucharistie.
 
Un des points évoqués par le prédicateur fut le baptême. Le prêtre est avant tout invité à être témoin de son baptème. Chacun devrait s’interroger assez souvent : comment le baptême habite ma vie ? Comment je partage avec les Laïcs cette richesse de la vie divine ? Il est bien évident que la revalorisation du baptême demande une conversion au quotidien.
 
Les participants à cette retraite étaient au nombre de 31 dont Monseigneur Jean-Paul Jaeger. Un chiffre qui ne dit pas que les prêtres manquent d’intérêt à la retraite mais plutôt un chiffre qui nous invite à prier pour les vocations et à regarder de près la vie de nos prêtres. Si les quatre jeunes que notre diocèse compte dans les grands séminaires nous réjouissent, il ne faut pas oublier que durant l’année 2008 nous avons enterré 25 prêtres.
 
La moisson reste abondante mais les ouvriers aussi restent peu nombreux. Mais loin de nous enfermer dans le pessimisme, restons dans l’esprit de la retraite et vivons, témoignons de l’Espérance ! « N’ayez pas peur ». ..
                       
                                                                                                          Eloi Romba

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 3690 visites

Fermer