le Jeudi 01 jan 2009


Les lumières de Noël ne sont pas encore éteintes, au moins dans nos yeux ! Puissent-elles briller longtemps encore dans les familles et les cercles de nos relations. Nous avons rappelé que Dieu vient de nuit et qu’il apporte l’espérance, celle d’un monde réconcilié avec Lui et avec nos frères. Les célébrations furent l’occasion de présenter à l’enfant Jésus nos gestes de solidarité et de partage, ce que chacun aura semé et fait grandir. Nous lui avons aussi présenté notre monde, avec ses joies et ses peines, ses tristesses et ses angoisses. Nous souhaitons que Jésus demeure présent dans la quotidienneté de nos existences.

 

A l’aube d’une année nouvelle, chacun souhaite tourner les yeux vers l’avenir, plutôt que regarder en arrière. Si notre monde s’est fourvoyé, comme le laissent penser les grands de ce monde, peut-être est-ce parce qu’on a laissé faire. Peut-être faut-il le reprendre en nos mains. La chute d’une certaine idéologie, il y a vingt ans, laissait croire à un avenir radieux pour la planète. Le cadeau d’anniversaire, vingt ans après, serait-il l’effondrement d’une autre idéologie ? Il est temps de revenir aux fondamentaux, laisse entendre Benoit XVI, de revenir à la responsabilité commune du Bien commun. Passer du chacun pour soi au chacun pour tous peut sembler une utopie. Pourtant n’est-ce pas à cela que sont appelés les disciples du Christ : devenir un seul Corps dans le même Esprit, comme le demande Paul aux Corinthiens. « Nul ne considérait comme sa propriété l’un quelconque de ses biens », écrivait Luc à propos des premiers chrétiens.

 

Soyons de ceux qui proclament une année de grâce de la part du Seigneur, de ceux qui viennent consoler son peuple, apporter la paix et la justice, la miséricorde et la fraternité. Puisque beaucoup ont entrepris la lecture de Marc en maisons d’Evangile, que ce soit pour eux et leurs amis l’occasion d’accueillir la nouveauté de la Parole et d’en vivre chaque jour. Heureux ceux qui découvrent chaque jour le visage nouveau du Christ et le portent auprès de leur frères.

 

Le service diocésain de la Communication du diocèse d’Arras vous présente tous ses vœux pour que vienne ce monde neuf que nous attendons.

 

Abbé Emile Hennart, Jean Capelain, Annick Leblond, Père Jean-Claude Vieillard

Et les contributeurs des paroisses et doyennés.



Fermer