A l'écoute des Marins-Pêcheurs de Boulogne/Etaples

 

Comment rendre compte en quelques lignes des sentiments qui habitent les patrons et les marins pêcheurs de la flotte artisanale d’Étaples ? Tel est le défi adressé à la Mission de la Mer, suite à sa session de rentrée à Condette (62) les 29 et 30 novembre 2008. Les voici résumés en quelques mots : entre passion, amertume, colère, des appels plein d’espoir surgissent.

 

· Passion d’abord pour un travail auquel ils consacrent leur vie et souvent de génération en génération et depuis leur plus jeune âge. Passion rendue communicable par des mots, des attitudes, un regard, une force d’espérance. Passion qui leur fait tenir le coup malgré les difficultés.

 

· Amertume face à une répartition inéquitable des quotas de pêche, privant les équipages de l’espoir de vivre dignement de leur travail. Atteinte à la dignité humaine quand ils sont tenus de rejeter à la mer les fruits de leur pêche ou quand ils sont qualifiés de « brigands », de « tricheurs ».
Amertume quand les efforts entrepris pour préserver les ressources naturelles ne sont même pas reconnus !
Amertume encore, quand il n’est nullement tenu compte de leur connaissance du monde marin pour évaluer la richesse en poissons.

 

· Colère quand les choix économiques privilégient les élevages de poisson dont les coûts sociaux et environnementaux sont plus élevés. Sans parler des câbles, des extractions de gravats, des éoliennes, de la protection des animaux qui semble plus importante que celle des marins ! Ras le bol, enfin, quand les orientations politiques ont valorisé les gros bateaux qui entraînent de gros remboursements.

 

De cette expression de sentiments jaillissent alors des appels auxquels nous nous associons.

 

· Appel adressé aux décideurs politiques pour un rapprochement des lieux de décisions et pour faire privilégier le métier par rapport à la finance.

· Appel à la communauté des scientifiques pour que la connaissance du milieu marin, issue d’années de pratiques de pêche, soit reconnue et puisse contribuer à l’évaluation des ressources et des quotas. Appel à chacun de nous pour une consommation responsable en privilégiant la pêche locale.

· Appel enfin à toute la communauté humaine, et tout particulièrement aux Chrétiens, pour que soient entendus les joies, les espoirs, les tristesses et les angoisses des Hommes de la Mer qui souffrent de ne pouvoir gagner dignement leur vie.

 

Alors que nous approchons des fêtes de Noël, nous sommes invités à accueillir cette réalité humaine.

 

À la Mission de la Mer, nous écoutons les hommes et les femmes. Nous souhaitons partager notre désir que ces hommes courageux et dignes ne disparaissent pas pour satisfaire certains intérêts…
 



Fermer