Annoncer le Christ ressuscité

Edito, Eglise d'Arras n° 7-2009

Annoncer : faire savoir, porter à la connaissance. Le texte national d’orientation de la catéchèse emploie l’expression “action de première annonce”. Les rédacteurs du texte ont préféré cette expression à celle, plus technique, de kérygme, c’est-à-dire proclamation. L’une et l’autre expression, annonce et kérygme, supposent qu’on précise de quoi l’Eglise veut parler : proclamer le Christ, Seigneur et sauveur par sa résurrection.


Le conseil des doyens autour de Mgr Jaeger a pu entendre des témoignages de mouvements ; Bénédicte Bodart a précisé la pensée de l’Orientation. Benoit XVI en Afrique a rappelé qu’on ne peut séparer l’annonce de l’Evangile du respect des personnes, du souci de la réconciliation, de la lutte contre les injustices, les violences et les détournements indus des biens de la terre destinés à tous.


Le hasard du calendrier amène à donner place aujourd’hui au CCFD, à la JOC. Dans un monde dur, ils continuent à croire que la solidarité entre les hommes et les peuples est une valeur liée à l’Evangile. Dans leur accompagnement des jeunes générations, ils sont proposition de la rencontre de Jésus et de son Evangile de miséricorde. Les rédacteurs et responsables locaux de Regard en Marche portent eux aussi, à leur manière le souci de l’annonce.


A quelques jours de Pâques laissons-nous réconcilier par le Christ et devenons les porteurs de l’Amour de Dieu pour chacun, porteur du salut donné par le Christ mort et ressuscité. Si les mauvaises nouvelles abondent, “que le Seigneur vous fasse croître et abonder dans l'amour que vous avez les uns envers les autres et envers tous”. 1 Thessaloniciens 3,12
Abbé Emile Hennart
 

Fermer