Témoignages de maisons d'Evangile

Lire l'Evangile de Marc Maison d'Evangile  
Lire l'Evangile de Marc
Lire l'Evangile de Marc
 

Depuis septembre 2008, un dossier de bientôt 200 pages a été constitué à partir des questions posées par des maisons d’Evangile, et les réponses qui leur ont été données. Cela représente plus de 120 correspondants. Vous trouverez ci-dessous trois courriers récemment reçus.

 
Les maisons se sont crées à l’initiative des uns et des autres, aussi leur nombre dans le diocèse n’a-t-il pas pu être chiffré. L’équipe estime leur nombre entre 600 et un millier. Il a été imprimé vingt-mille livrets de Marc, il en reste environ 1800. De nombreuses paroisses ont soutenu cette initiative, qu’elles en soient remerciées.Distribution des livrets Marc, Maison d'évangile  
Distribution des livrets
Distribution des livrets
 
 
Une série de conférences en différents lieux sera donnée fin mai début juin. L’abbé Emile Hennart dira comment il a reçu ces échanges de courrier. Il précisera l’intérêt d’une lecture de l’ensemble d’un évangile, lecture à plusieurs. Il pointera les insuffisances et limites de l’initiative, mais aussi les enjeux d’avoir osé ensemble cette aventure. Pour beaucoup, ces maisons étaient de véritables lieux-communautés d’Eglise à l’image de celles des premiers temps de l’Eglise. Ils souhaitent donner une suite. Notre évêque insiste sur la dimension missionnaire et le goût retrouvé de lire la Bible. Lui aussi souhaite qu’une suite soit donnée. Il était normal de choisir l’Evangile de Luc, mais il est beaucoup plus long que Marc… Osons l’aventure et l’inattendu de Dieu
 

Témoignage, maison "Raymond P."

 

Journée d'infomation Marc, Maison d'évangile)  
Journée d'infomation
Journée d'infomation
J'ai eu la chance d'être invité à une Maison d'Evangile. Nous avons fait une 7ème rencontre autour d'un film Jésus et fait un rapide bilan.
Nous étions 7 : 3 engagés dans les mouvements d'Eglise, catéchèse, catéchuménat etc. et 4 se remettant en marche. Il y avait 3 jeunes d'une trentaine d'années dont une non baptisée.
L'une reste sceptique de l'existence de Dieu à cause d'événements douloureux. Mais tous on aimait la lecture d'évangile qui n'était faite que très rarement.
Le temps étant limité, cela nous a semblé trop dense. Pas assez de temps pour l'échange. Surtout que chaque texte demandait beaucoup d'explications pour comprendre le sens du texte pour les non initiés. Mais on a découvert que l'on a besoin de s'enrichir, d'échanger, d'approfondir nos connaissances autour d'un texte d'évangile. Mais je le redis, voulant respecter l'horaire, la discussion ne pouvait aboutir à “aujourd'hui comment l'appliquer dans notre vie”. Peut être n'était-ce pas le but ?
 
Mais toutes seraient prêtes à renouveler l'expérience. Il est clair que tout ce qui a été appris au caté est oublié mais en revenu en surface. Dans d'autres circonstances je peux dire que beaucoup aiment le partage autour d'un évangile, surtout chez ceux qui vont rarement à la messe. Continuons.
 

Maison Francine R.

Merci de votre réponse très rapide au courrier précédent et merci pour l’éclairage. Sur feuille jointe les questions issues de notre réunion hier sur la 5ème section. Il nous reste donc une réunion mais l’équipe souhaite un prolongement et ce, avant la prochaine rentrée et le prochain programme… !!! Personnellement je préfère attendre un support. Je pense que je vais proposer pour juin une « relecture » de tous les comptes rendus des 6 réunions et une discussion sur ce que cela nous a apporté…
Mais il y a une URGENCE ( !) à nous proposer autre chose. Cela répond à une attente réelle et les personnes attendent un partage vrai en toute convivialité… Respectueusement
(Note : Les questions jointes à ce courrier n’ont pas été reprises ici).
 

Marguerite-Marie D.-D. 

Un petit aperçu de nos rencontres depuis octobre. Elles furent riches, sympathiques amicales, priantes. Merci à vous.Voici au terme de 5 des 6 rencontres proposées, quelques réflexions partagées par notre groupe (7 dont 2 hommes) et notées au fur et à mesure par l’un de nous. Elles concernent nos étonnements, découvertes, questions explications et toujours nous interrogent.
Le lion ailé, symbole de l'évangéliste Marc Evangile  
Le lion ailé, symbole de l'évangéliste
Le lion ailé, symbole de l'évangéliste
L’appel des disciples
. Aussitôt ils le suivirent. Simon, André, Jacques et Jean forcent notre admiration et nous laissent songeurs par leur empressement à suivre Jésus.
L’autorité de Jésus devant les esprits mauvais, leur nombre à l’époque et leur manifestation physique. En chassant le démon, Jésus veut guérir l’homme du mal qui est en lui.
La prédication de Jésus, avec des comparaisons accessibles à tous. Ce sont les malades qui ont besoin du médecin. A vin nouveau outre neuve, le vieux vêtement et la pièce neuve. La lampe sur le lampadaire. Ayez du sel en vous-mêmes. La bonne nouvelle annoncée par les paraboles. La barque ballottée, image de l’Eglise encore aujourd’hui. L’envoi en mission 2 par 2, une équipe encore aujourd’hui. Jésus enseigne à ses disciples et à nous le chemin pour passer du refus à l’accueil, enseigne à l’Eglise l’ouverture à l’étranger, la pitié devant la détresse, le refus de l’exclusion.
Le sens des miracles. Les guérisons : occasions de suivre Jésus sur le chemin. Va ta foi t’a sauvé. Pour nous, qu’est-ce “Suivre Jésus sur le chemin” ?.
Les mots de Marc : la montagne : notre Eglise   .
    Le vêtement blanc : appartenance au monde de Dieu ;    Le fils de l’homme (employé souvent).
L’interrogation des disciples sur le pouvoir de Jésus sur les esprits mauvais. « Rien ne peut faire sortir cette espèce-là sauf la prière. Celui qui n’est pas contre nous est pour nous
Sur leur situation personnelle.           
Si quelqu’un veut être le premier, qu’il soit le serviteur de tous
Et qui peut être sauvé ?  Tout est possible à Dieu
Un langage apocalyptique étonnant pour signifier la détresse : malheureuses les femmes enceintes, etc. …
Le testament de Jésus :
Pardonnez pour que votre Père vous pardonne.
Aimer Dieu et son prochain est plus important que certains rites et lois.
Ne croyez pas les faux prophètes.
Mes paroles ne passeront pas.
Veillez
 

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 3297 visites