Depuis dix ans...

Vis ta paroisses Mars 2004 Mgr Jaeger  
Vis ta paroisses Mars 2004
Vis ta paroisses Mars 2004
Une décennie cela peut paraitre long ! Regarder en arrière pour voir où nous voulons aller est cependant chose utile. C’est le propos du dossier d’Eglise d’Arras en demandant à Mgr Jaeger d’exposer son regard sur la vie du diocèse à partir des Orientations diocésaines. Nommé évêque d’Arras, Boulogne et Saint-Omer en octobre 1998, il prendra le temps de découvrir le diocèse avant de publier le 11 février 2000 des Orientations pour le diocèse. Une année durant, il aura peaufiné son texte et les choix qu’il souhaitait voir suivis par les chrétiens du diocèse.


L’an 2.000 demeure une année mythique, ne serait-ce que par le changement de millénaire. Ce fut l’année jubilaire où Jean-Paul II invitait à se tourner vers le Christ : “Christ hier, aujourd’hui et demain”. Les feux d’artifice et les vœux de chacun exprimaient alors l’espérance d’un monde de paix, en progrès d’humanité dans un monde globalisé.

 

« L'avenir du monde et de l'Église appartient aux jeunes générations qui, nées au cours de ce siècle, arriveront à leur maturité au cours du prochain, le premier du nouveau millénaire ». Durant la première décennie du siècle, on aura beaucoup parlé de pouvoir d’achat, de mondialisation, de progrès en médecine, génétique et découvertes de l’univers. On aura aussi parlé de guerres, de massacres, d’inégale répartition des richesses, du tiers et du quart monde dont on ne se soucie guère s’il ne rapporte pas. Des scandales économiques, des krachs boursiers, des bulles économiques auront vécu sur le mensonge et l’art de raconter des histoires (Storytelling).


L’émotion s’est fort exprimée lors de la mort de Jean-Paul II, ainsi que bien des questions à l’arrivée de son successeur. Le diocèse d’Arras est un bien petit point dans cet univers, mais il en fait partie ; les femmes et les hommes de notre département sont liés par ce qui se passe dans le monde, ici et là-bas, selon l’expression du CCFD. Parmi eux de nombreux chrétiens ont continué jour après jour à porter témoignage à l’Evangile de Jésus-Christ, à porter la Bonne nouvelle de l’Amour de Dieu pour chacun, manifesté en Jésus-Christ. Ce n’est pas à un service d’entretien ou à un service minimum que Mgr Jaeger appelait les chrétiens. Il invitait bel et bien à avancer au large, à désirer annoncer le Christ, à faire place au plus petit et au pauvre, à rallier les jeunes.


Faut-il parler de bilan d’étape ? Non, mais de continuité pour vivre la mission au-delà de nos murs d’églises et de chapelles. Il est heureux de voir des hommes et des femmes se réunir autour de la Parole de Jésus. Il est heureux de voir des croyants accompagner leurs frères en humanité pour recevoir ensemble l’Amour du Père, dans les jours de joies ou de peines. Les fêtes de l’ACE, du MRJC-JAC ou de la JOC, les rassemblements du MEJ, et bientôt la marche d’Amettes donnent à voir la diversité des chemins par lesquels s’expriment les dons de l’Esprit. Heureux ceux qui voient les pas de Dieu croiser les pas des hommes, heureux ceux qui tirent de leur trésor du neuf et du vieux.
Abbé Emile Hennart
 

Interview Mgr Jaeger

Fermer