Les saints de tous les jours

Editos - Eglise d'Arras N°17

L’Eglise est universelle, “…catholique et apostolique” selon le credo. Cependant les réalités et les soucis de la vie quotidienne rendent notre horizon plus restreint. A Rome Le synode, des évêques sur l’Afrique cette année, le synode sur l’Eglise au Proche-Orient en 2010 rappellent le souci de la mission universelle de l’Eglise. La rencontre à Paris du Conseil des Conférences épiscopales d’Europe est là aussi pour rappeler l’au-delà de notre horizon. La Journée mondiale de prière pour la mission le rappelle encore. La récente béatification de sœur Jeanne Jugan, fondatrice des petites sœurs des pauvres, rappelle aussi que la mission passe par le souci des pauvres, des isolés et défavorisés, des “fin de vie”. La guerre des communiqués à propos des étrangers en France et en Pas-de-Calais est là pour rappeler la complexité de la vie politique sans pour autant affadir la nécessaire reconnaissance de la dignité de tout être humain, en paroles et en actes.

 

Ils sont nombreux les bénévoles et les professionnels des ONG et autres organisations à porter “La misère du monde”. Le salut dont parle le Christ n’est pas uniquement spirituel, il est incarné : “ce que vous avez fait au plus petit des miens, c’est à moi que vous l’avez fait”. Ce verset de Matthieu 25 devrait nous éviter de rester en marge de la société, laissant aux autres le soin du pauvre et de l’étranger. De nombreuses biographies de vies de saints évoquent le souci de la charité vécue dans le don de sa propre vie pour que l’homme vive.

 

L’Esprit du Christ nous est donné et nous accompagne pour suivre le Christ-Jésus. Heureux ceux qui marchent à la suite du Christ sur les chemins du monde ! Elle est pour eux, cette parole d’Evangile : “venez les bénis de mon Père, recevez l’héritage préparé pour vous”. Ce jour-là sera la vraie Toussaint où Dieu rassemblera tous ses amis.

 

Abbé Emile Hennart

Fermer