Amitié Espérance àAmettes Oser la Parole

Rencontre régionale

L'assemblée Amitié-Espérance  
L'assemblée
L'assemblée
 Le mouvement Amitié Espérance s’adresse aux personnes fragilisées par la dépression et/ou à leurs accompagnants. Les groupes venant des diocèses de Lille, Arras, Cambrai, Amiens, Bruxelles, étaient conviés à partager sur le thème :


« Oser la Parole (et la parole) :

une invitation à la rencontre et à l’Espérance.

 

La matinée était consacrée à l’expression des groupes sur ce thème et en particulier comment être visage du Christ (sujet travaillé au préalable en réunion en cours d’année) Quelques réflexions glanées: « Quelqu’un nous aime et nous comprend », Faire le pas de venir en réunion. « Voyez comme ils s’aiment. » Savoir s’arrêter pour écouter. Une parole difficile : le pardon. Une bonne parole qui revigore. Donner selon ses dons. Ceux qui mettent en actes l’amour sont pour nous visages du Christ.


Ensuite l’abbé Raymond François développa avec des images concrètes
« Oser la Parole pour être visage du Christ aujourd’hui. »
Oser accueillir la Parole comme une grâce, comme le bouton de rose qui accepte de recevoir la lumière et la chaleur du soleil et ose s’ouvrir pour la joie des visiteurs du jardin. Le royaume de Dieu est un royaume caché dans la vie des hommes (jusque dans nos plus petits actes qui peuvent dire Dieu.)


Notre religion n’est pas seulement celle du livre, mais d’un peuple, surtout d’une personne livrée : le Christ qui est lui-même Parole de Dieu. Il faut nous en nourrir. La parole est d’abord à comprendre avec le cœur. « L’amour partagé, c’est le visage du Christ le plus visible aujourd’hui de nos contemporains. »

 

Après un pique-nique convivial, il a été question de la vie de nos groupes et du mouvement : groupes aux multiples visages, avec leurs difficultés : pour le diocèse d’Arras une forte diminution des groupes (3 actuellement pour 8 créés depuis 1988) suite à des décès de responsables et accompagnants ou à cause de l’âge. Un appel *est fait auprès de tous pour faire connaître le mouvement, notamment auprès des personnes en activité et des jeunes, et un appel auprès de personnes bénévoles, capables d’écoute (une réunion par mois). Pour ceux qui se lanceraient : une formation spécifique est proposée.


Denise Colson, qui reçoit les pèlerins à Amettes depuis 4 ans, nous a donné son témoignage sur cet accueil et sur le thème « oser malgré les échecs à l’exemple de Benoît Joseph Labre. » Benoît ne perd jamais courage dans ses échecs successifs dans les monastères. « Dieu vous attend ailleurs. » Il accepte de se déplacer, de retrouver le chemin de son cœur. C’est un pèlerinage intérieur qui demande toute une vie.


De la même façon les pèlerins viennent ici retrouver « le chemin de leur cœur. », déposant les fardeaux, les souffrances qui les empêchent d’avancer. Même des personnes accompagnantes parfois sceptiques repartent autrement.


Benoît était souvent l’objet de moqueries. Il est rejoint sur ce chemin encore aujourd’hui par les exclus, les personnes à vies sans issues, à « la vie cabossée » qui cherchent des lieux où ils peuvent panser leurs blessures. L’écoute et la vie fraternelle dans nos associations sont autant de lieux où la bonté de coeur rétablit la relation et la confiance.
Après tous ces riches apports, il a été aisé d’alimenter des carrefours très animés avant de partager une Eucharistie très priante célébrée par l’abbé Louis Blondiaux, initiateur du premier groupe à Locon.

*Renseignements : Philippe Pellot 8 rue de Gazois 62580 Neuville St Vaast
T. 03 21 48 84 36 e.mail : philippe.pellot @free.fr

 

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 2453 visites