L’espoir d’un véritable avenir

Edito Eglise d'Arras n°1-2011

marie et l'enfant Jésus Neige à Arras  
marie et l'enfant Jésus
marie et l'enfant Jésus
Quelques flocons de neige sur Marie portant l’enfant Jésus. Un portail en fer forgé lui aussi décoré de neige, entr’ouvert sur un au-delà à visiter invitent à la méditation.


L’enfant qui vient annonce l’avenir, provoque chacun à penser et préparer demain. Le portail entr’ouvert invite lui aussi à passer de l’autre côté, à faire le pas. Noël, fête de l’enfant Jésus et de tous les enfants portés à bout de bras, fête de l’avenir entr’ouvert. Faut-il faire le pas ? Faut-il regarder en arrière ? Il y a et il y aura de la pagaille, de la souffrance, mais il y a aussi l’invitation à regarder devant, demain, à faire demain ensemble.


Pourquoi lire aujourd’hui des textes d’Isaïe, vieux de 2500 ans : “toutes les chaussures de soldat, tous les manteaux couverts de sang, les voilà brûlés ! Merveilleux conseiller, Prince de la paix, son pouvoir sera établi sur le droit et la justice !”


Des générations d’hommes et de femmes, croyants ou non portent cet espoir d’un avenir qui soit un véritable avenir. Cet avenir est à écrire, et les chrétiens affirment que Dieu est avec nous pour accompagner un chemin où tout homme peut devenir frère. Cet avenir n’est pas encore écrit. Il vient lui aussi, il nous attend. Sans doute nous faudra-t-il du cœur et de la raison pour le faire advenir.


Péguy chantait la petite fille espérance : “Ce qui m’étonne, dit Dieu, c’est l’espérance !” Comme le petit enfant qui vient elle a besoin de nos mains pour avancer, pour faire grandir la foi et la charité dans ce monde qui est le nôtre. Lui accorderons-nous notre main ? C’est tout ce que nous pouvons nous souhaiter les uns aux autres. Joyeux Noël
Bonne et heureuse année
Abbé Emile Hennart
 

 

Photos de la Maison diocésaine d'Arras sous la neige

Fermer