Tardinghem

Présentation de l'église

Chez nous, voici l'humilité d'une église. La nature fournit un cadre exceptionnel à cette petite église de Tardinghen pour les 127 habitants et pour ceux qui viennent, attirés par la magie spirituelle des lieux et la sympathie de l'accueil.

 

Qu'est-ce qu'une belle église? C’est d'abord une porte.

L'église de Tardinghen, c'est d'abord une église, un volume réservé à la prière, au recueillement, à la rencontre des chrétiens dans la simplicité et le recueillement. De l'extérieur, ce sont des murs de pierre, nets, percés de quelques vitraux, un clocher et la jubilation de son coq.


A l'intérieur, quelques statues de Marie mais de vraies colonnes de bois. La chaire s'est évaporée avec Vatican II. Un menuisier ingénieux de Tardinghen l'a décomposée en trois éléments bienvenus : l'autel, l'ambon, le siège du célébrant. Ajoutez un grand Christ de bois, une Sainte Catherine. Inattendue, une copie du tableau de Murillo sur l'Assomption de Marie. Le tableau dormait à la tribune (en piteux état). Il a fallu le réveiller, le restaurer et lui donner sa juste place dans le chœur.


L'irremplaçable de l'église, c'est son écrin naturel. Sur sa motte, elle domine l'Angleterre. Là-bas tout au fond Au premier plan, près du nouveau parking, des prairies (des vaches parfois délicieusement sereines!). Entre l'Angleterre et la campagne l'immense mer "toujours recommencée".


Sur la droite en sortant de l'église, le Cap Blanc Nez qui reflète les multiples illuminations du soleil, ou la discrétion de la brume capricieuse. Voilà un admirable écrin de prière. L'enclos du cimetière vous conduit du souvenir des défunts à la rencontre du Vivant. "Ces petites églises contiennent des trésors", m'a dit un jour un estivant dans une formule sibylline.


L'église tient tant au cœur de chacun qu'elle a été restaurée avec beaucoup de goût (et de générosité!). A sa manière, elle évoque la fiancée de l'Apocalypse 'qui descend du ciel, belle comme une épouse parée pour son époux".


Quittant cette église de pierre, solide et rajeunie, défiant orage et tempête, il est facile de trouver l'Eglise "Peuple de frères, Peuple du partage", qui "porte l'Evangile et la paix de Dieu".
Venez donc la voir, la nuit, transfigurée par ses illuminations, elle est déjà une secrète invitation à la prière.
Gabriel Bodin.
 

Fermer