Fête de la saint Vaast Homélie

par l'abbé Gabrie Berthe

Nous célébronsSt Vaast, premier évêque du diocèse d’Arras
Au 5 ème siècle , Vaast est prêtre dans la région de Reims et c’est Lui qui est choisi pour initier à la foi en Jésus un certain Clovis roi des Francs ! Envoyé comme évêque dans cette région, il s’efforce d’annoncer la Bonne nouvelle de Jésus, il fonde des communautés, il appelle et assure la formation des responsables : Il est considéré comme le premier apôtre de cette région et il a été choisi comme patron des catéchistes.


Quand on parle catéchistes, catéchisme, cela évoque pour nous ce temps de notre enfance où l’on se rendait à l’église plusieurs fois par semaine pour y réciter les leçons apprises et dire des prières : le livre questions réponses, c’était simple, tu savais ou tu ne savais pas : 5 ou zéro. Jusque dans les années 60, ce sont surtout les prêtres, très nombreux à l’époque, qui ont assuré cette mission – puis quelques religieuses ont pris le relais avec quelques personnes de bonne volonté, toutes d’un âge certain !


Dans les années 80, on considérait les catéchistes comme des spécialistes, appelées à servir durant 10, 20 ou 30 années ! Le caté durait les 4 années « obligatoires » pour des enfants de 8 à 12 ans, encadrant les fêtes de communion privée et communion solennelle ! Chacun sait maintenant que les choses ont beaucoup évolué, même si la mémoire collective, plus ou moins consciente, persiste encore en ces termes !

 

Le 10 octobre 2010 , notre évêque a invité à un grand rassemblement diocésain pour promulguer le « projet catéchétique diocésain ». Ce qui nous est demandé dans ce document c’est d’entrer dans un nouvel état d’esprit : désormais tous les baptisés et non quelques spécialistes sont appelés à rendre compte de leur foi , et cette annonce de la foi concerne toujours les enfants bien sûr mais aussi les jeunes et les adultes car on a toute sa vie pour découvrir la bonne nouvelle de l’amour de Jésus


Et comment vivre cette mission :
Cela commence par un double acte de foi

  • croire que l’Esprit de Dieu nous a devancés dans le cœur de tout homme
  • croire que le Père du ciel propose de faire alliance avec chaque personne

Mais alors que doit faire l’aîné dans la foi ? Il doit donner Echo à la parole de dieu : c’est le sens original du mot Cata – eckein : faire écho de bas en haut … et cette parole rejoint celle et celui qui a le cœur ouvert …


Et cela se vérifie : j’en donne quelques exemples

  • des parents accueillent un enfant dans leur famille et viennent demander pour lui le sacrement du baptême :ils se retrouvent avec un animateur qui les écoute et leur révèle combien leur amour est reflet de l’amour même de Dieu ; il les aide à préparer un livret de célébration avec des textes des prières et des chants :et là Surprise ! les jeunes parents expriment avec leurs mots leur amour et une foi qui s’éveille !
  • de même pour les fiancés qui préparent leur mariage… et je pourrais en dire autant de certaines rencontres des personnes qui visitent les malades ou accompagnent les familles dans l’épreuve du deuil
  • Certaines adultes chrétiens n’apprécient guère que la parole leur soit donnée lors de Dimanche « parole en fête » ou hésitent à participer à une maison d’évangile.. d’autres au contraire y découvrent des richesses de foi insoupçonnées ..
  • Alors oui , il y a encore les groupes d’enfants qui se retrouvent et préparent leur première communion et leur profession de foi et c’est une mission importante pour celles et ceux qui s’efforcent d’être auprès des enfants « le sel de le terre » et « la lumière du monde » : cette mission demande du temps , des efforts de formation , beaucoup de patience et de fermeté , car beaucoup d’enfants ne grandissent pas dans un contexte familial favorable à la foi .. aussi j’aimerais rendre gràces avec vous pour celles et ceux qui assument cette mission et leur demander de tenir bon
  • L’apôtre St Paul a connu des difficultés et des persécutions venant des païens : il a beaucoup souffert aussi des tensions et des divisions au sein même des communautés chrétiennes mais il a tenu bon, convaincu que c’est L’Esprit de Dieu et sa puissance qui se manifestait , permettant aux croyants de mener une vie nouvelle

Avec lui , à sa suite , apprenons à discerner ce qui est œuvre de L’esprit de Dieu dans nos cœurs et dans le cœur des autres. Ainsi nous pourrons goûter à la joie profonde des apôtres de Jésus abbé Gabriel Berthe
 

Article publié par E.H. Communication Diocèse • Publié • 987 visites

Fermer