Le temps du carême

Edito n°7-2011

 De nombreuses activités ont lieu dans les paroisses à l’occasion du carême. Ce fut d’abord l’imposition des cendres, puis l’appel décisif. Ce fut aussi la conférence de presse et le lancement de la campagne du denier 2011. C’est aussi le temps fort pour le CCFD. La plupart de ces sujets ont été abordés dans le précédent numéro.. Ils sont repris et développés dans ce numéro 7. Vous trouverez aussi, avec retard, un compte rendu de la session nationale du MCC à Lyon. Parmi les activités à relever : l’intérêt porté à l’art sacré dans nos églises, une réflexion sur le dialogue interreligieux, et une invitation à préparer la journée des vocations (15 mai).

 

Bientôt nous célébrerons le Christ mort et ressuscité au cours de la semaine sainte. La messe chrismale sera célébrée en la cathédrale à Arras ; y seront honorés les prêtres jubilaires. Le regard des croyants ne peut cependant pas s’arrêter à la vie en interne de l’Eglise. Nous sommes au cœur d’une société qui cherche ses valeurs et, comme le rappelle Benoît XVI, il importe d'opérer un discernement critique sur nos choix et de nourrir des rapports humains qui soient vraiment profonds et durables.

 

parole du prophète comme l'écrivait Isaïe  
parole du prophète
parole du prophète
Au moment où d’aucuns s’interrogent sur l’identité et les racines chrétiennes de la France il n’est pas inutile de reprendre les lectures proposées par la liturgie du carême. Les saintes Ecritures fondent notre foi en Dieu et Jésus son envoyé, inspirent notre marche à la suite du Christ. Le signe de l’amour de Dieu dans nos vies se manifeste par la relation au prochain, au pauvre au faible et au petit comme le rapellent fortement les courants deutéronomique et prophétique. En offrant à la méditation des chrétiens différents chapitres d’Isaïe, la liturgie peut inspirer le chemin de vie des baptisés : “Purifiez-vous, cessez de faire le mal, apprenez à faire le bien. Recherchez la justice, mettez au pas l’oppresseur, faites droit à l’orphelin, prenez la défense de la veuve. Venez, discutons dit le seigneur !” (Isaïe ch.1) ou encore au ch. 58 : “le jeûne qui me plait …défaire les chaînes injustes, délier les liens du joug ; renvoyer libres les opprimés, et briser tous les jougs. N'est-ce pas partager ton pain avec l'affamé, héberger chez toi les pauvres sans abri, si tu vois un homme nu, le vêtir, ne pas te dérober devant celui qui est ta propre chair ? Alors ta lumière éclatera comme l'aurore”.

 

On peut aussi relire l’histoire de Caïn et Abel et entendre pour aujourd’hui la question “qu’as-tu fait de ton frère ?” A l’autre bout de la Bible nous pouvons encore relire les enseignements de Jésus en Matthieu 25 : “j’étais malade, nu, étranger et vous m’avez visité”. Comme le rappelait Mgr Jaeger : “Animés par le même amour de Dieu, revenus à Lui et convertis par Lui, nous sommes conviés à découvrir et à concrétiser le lien fraternel que le Seigneur tisse entre tous les enfants de l’Unique Père”.
Concrétiser les bonnes intentions : n’est-ce pas le temps du carême ?
Abbé Emile Hennart
 

Fermer