Recension: Vieillir avec la Bible

Vieillir avec la Bible, 45 ans de vérification évangélique. Père Michel Froidure. Cerf 2008 18€

 
livre livre   L’écriture du père Froidure ne peut laisser indifférent. Elle entrainera adhésion ou rejet pour cette lecture-relecture passionnée de l’Ecriture. La passion pour l’homme malgré les souffrances portée par l’auteur de ce livre perce : passion pour l’homme passion pour un Dieu passionné et qui manifeste par ses prophètes et par son fils, sa tendresse et sa solidarité, ses questions quand son alliance est bafouée. Puissent les lecteurs accepter d’entendre une parole moins habituelle, puisse-t-il aussi développer l’exigence d’une interprétation des Ecritures au-delà du langage “soft” souvent préféré à un langage rugueux.
Michel Froidure, dominicain, est né en 1933. Diplômé des Hautes études commerciales, il entre dans l'ordre des Frères dominicains après deux années de guerre en Algérie comme officier, étudie au Saul choir et à l'Ecole biblique de Jérusalem. li fut successivement aumônier d'étudiants, prêtre-ouvrier, maitre des étudiants dominicains, responsable du vicariat du « Monde arabe » de la province dominicaine de Fronce. Ses domaines de recherche vont de l'étude de la Bible (langues et traduction) à la philosophie (Hans Georg Gadamer, Paul Ricœur) en passant par les sciences humaines (Michel de Certeau, Hannah Arendt).
 
Vieillir avec la Bible n'est ni une autobiographie ni un ouvrage d'exégèse. C'est le bilan de quarante-cinq ans de fréquentation assidue de la Bible par un homme qui a tenté de la mettre en pratique sans jamais cesser de confronter le faire avec le dire. Au fil des lignes, l'auteur est conduit à reconsidérer les textes de l'Écriture loin de la langue de bois: ainsi les représentations de Dieu, les pratiques de Jésus et les chemins tracés parles Psaumes prennent une tournure nouvelle et inattendue.
 
Les années de guerre en Algérie, son engagement comme prêtre-ouvrier et la crise de 1954 poussant à l'exil les meilleurs théologiens, sa vie dans un quartier populaire pauvre de Lille, son expérience de formateur auprès des jeunes frères dominicains, l'assassinat de son ami Pierre Claverie à Oran en 1996 et une opération du cancer qui l'a obligé à regarder sa propre mort en face, conduisent l'auteur à rendre compte de la pertinence du pari qu'il a fait sur Dieu, sur Jésus et son Évangile - bonne nouvelle pour les pauvres -, et sur une vie spirituelle mise au service d'une fraternité universelle identifiée à la vie tout court.
 
Une parole féconde à l'épreuve de l'expérience humaine d'aujourd'hui, parole d'un homme libre dont l'appartenance à l'Église est avant tout une extraordinaire expérience de la fraternité vécue. Parole véritable dont les repères évangéliques font pressentir la vérité du Dieu de Jésus, le Dieu qui est venu habiter parmi nous pour partager la douleur humaine et lui ouvrir une issue. « La mort de Jésus, écrit Michel Froidure, n'est pas le dernier mot de son histoire : sa mort est une victoire sur la peur de la mort... et surtout une victoire sur la mort elle-même, car elle s'achève dans la Résurrection.»
 
Recension
Documents épiscopats n°2/2011
Pratiques du dialogue Interreligieux.
 
documents-episcopat-pratique-dialogue-interreligie documents-episcopat-pratique-dialogue-interreligie   Malgré des évènements récents qui vont en sens contraire, des groupes de rencontres entre croyants de religions différentes ne cessent de se créer. L’animation de ces rencontres pose des questions spécifiques. “La bonne volonté ne suffit pas ; une formation est nécessaire”.
Dix fois par an, le secrétariat de la conférence épiscopale des évêques de France publie un dossier sur un sujet d’actualité. La dernière parution est constituée de 10 fiches pédagogiques à destination des paroisses, mouvements et services qui organisent des rencontres entre croyants de religions différentes. Le Conseil pour les relations interreligieuses est présidé par Mr Michel Santier. Le document a été présenté à la Conférence des évêques et u Vatican, au Conseil pontifical pour le dialogue interreligieux dont le président est Mgr Jean-Louis Tauran, ce qui donne un statut de crédibilité au document.
Parmi les sujets de ces fiches :
  • Comment organiser ces rencontres ?
  • Comment les animer ?
  • Quels pièges éviter ?
  • Quels sujets aborder ?
  • Qu’est-ce qu’un dialogue en vérité ?
  • Quels lieux de formation ?
Pour se procurer le N° 2/2011, 10 fiches, pratiques du dialogue interreligieux, écrire à “Documents Episcopats/Le Carmel”, 10 allée du Carmel 40500 Saint-Sever-sur-Adour, en précisant le nombre d’exemplaire, règlement par chèque bancaire ou postal à l’ordre de UADF ; 6,50€ l’exemplaire
Fermer