Fête de la Pentecôte

Don de l'Esprit et proclamation de la Parole

Messe du jour : Actes 2, 1-11 ; 1 Corinthiens 12, 3-13 ; Jean 20, 19-23

 

Le récit de Pentecôte, au chapitre 2 du livre des Actes nous est bien connu. Encore faut-il le lire dans son entier, de la première à la dernière ligne. Luc présente dans son récit une succession d’étapes liées entre elles. Elles sont facilement repérables: cela commence avec le don de l’Esprit, et immédiatement les apôtres se mettent à proclamer la Parole ; c’est la conséquence première du don de l’Esprit. Les auditeurs nous sont présentés dans l’extrême diversité des nations présentes à Jérusalem et, parmi ceux qui entendent, certains désirent en faire plus ; c’est l’étape suivante. Le récit se poursuit avec la réponse de Pierre et le baptême de ces premiers à recevoir la Bonne Nouvelle. Ce récit se termine en forme de conclusion avec la présentation des caractéristiques de la première communauté. Tout cela est à lire dans la continuité d’un seul et unique récit, où le don de l’Esprit produit comme effet la naissance de communauté d’Eglise, surgie de la Parole proclamée.

 

Lorsque Paul, baptisé par Ananie aura reçu l’Esprit, aussitôt, il part proclamer la Parole dans les synagogues alentour. La présence de l’Esprit pour la naissance de communautés, l’envoi en mission et la proclamation de la parole peut se vérifier tout au long des Actes des apôtres pas seulement le jour de Pentecôte. Le don de l’Esprit lors du baptême fait de nous des témoins et des porte parole : Rois, prête, prophète, selon la formule consacrée de la prière baptismale.

 

Pentecôte fête de l’Esprit, c’est la fête de l’Eglise naissance, c’est aussi la fête de l’Eglise qui continue le mouvement pour annoncer et faire reconnaître le Christ, envoyé par le Père pour nous réconcilier avec Lui. Répondre à l’appel du Christ c’est devenir peuple de Dieu où, tous ensemble, nous faisons corps, un seul corps, le Corps du Christ. C’est par ce même Esprit, rappelle st Jean, que nous disons “Jésus est le Seigneur”.

 

Une communauté “fidèle à l’enseignement des apôtres et à la communion fraternelle, à la prière et à l’Eucharistie”, telle est la caractéristique d’une communauté née de l’Esprit. Puissions-nous prier l’Esprit pour que grandissent et se développent aujourd’hui encore des communautés fidèles à l’enseignement et à la fraternité, à la prière et à l’Eucharistie. Ainsi serons-nous fidèles aujourd’hui à ce que fut l’Eglise lors de ses commencements, au souffle de l’Esprit.

 

S’il fallait ajouter un complément, c’est le fait que Luc, bien longtemps après la première expansion de la Parole jusqu’aus extrémité de la terre, ait pris grand soin à méditer et relire la vie des premières communautés, y décelant à chaque page de cette première histoire les traces de l’Esprit à l’œuvre dans le cœur des croyants. Sans doute devrions-nous aussi faire comme Luc et relire l’histoire de nos communautés pour y déceler les traces de l’Esprit à l’œuvre pour que la Bonne Nouvelle de Jésus soit entendue : communautés d’action catholique, communautés catéchuménales, équipes de confirmation ou de catéchèse, maison d’Evangile… Continuons à écrire l’Histoire de l’Eglise come Luc a su la commencer.
EH.
 

Fermer