Serviteur bon et fidèle...

33ème dimanche ordinaire

Proverbes 31, 10-31 ;1 Thessaloniciens 5, 1-6 ; Matthieu 25, 14-30 ;

 
Ce dimanche étant le dernier dimanche ordinaire de l’année liturgique, avant la fête du Christ roi de l’univers, le lectionnaire a sélectionné des lectures orientées vers le retour du Christ et “les derniers temps” ou, plus exactement, sur l’attitude du croyant attendant le retour du Christ. De ce retour nous n’en connaissons ni le jour, ni l’heure. Ne nous laissons donc pas perturber par ceux qui déclarent que ce serait en décembre de l’an prochain. Attachons-nous plutôt à vivre au quotidien dans la Charité du Christ : aimer Dieu et aimer son prochain, comme l’a rappelé à plusieurs reprises l’évangéliste Matthieu dont nous avons parcouru l’Evangile au cours de l’année écoulée. On peut aussi retenir l’appel à agir, à être vigilant et actifs (Ce n'est pas en me disant : Seigneur, Seigneur, qu'on entrera dans le Royaume des Cieux, mais c'est en faisant la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Mt 7, 21).
 
Ce dimanche, Jésus fait l’éloge de serviteurs qui ont fait consciencieusement leur travail durant le temps de l’absence du maître. Seul celui qui n’a rien fait se trouve exclu de participation au Royaume. Cette parabole est une mise en garde, tout comme la parabole précédente, celle qui évoque les jeunes filles prévoyantes, ou encore l’évangile qui suit : le jugement au dernier jour, que nous écouterons dimanche prochain. Ces paraboles ne sont pas dirigées pour provoquer la peur du dernier jour, mais bien plutôt pour rendre active au présent notre foi.
 
Nous sommes dans le temps de l’absence, appelés à vivre du même esprit qui animait le Seigneur Jésus. Le Seigneur nous fait confiance, pour gérer notre vie, la vie de l’Eglise et, pour une part, la vie du monde. Il serait regrettable de faire de la parabole une affaire interpersonnelle entre Dieu et moi. Ce qui nous est confié, c’est une part du Royaume à faire grandir. Il serait tout aussi regrettable d’en faire une seule affaire intra-ecclésiale. Les chrétiens sont dans le monde appelés à participer à la réalisation de la Création. Mgr André Vingt-trois le rappelait dans son discours d’ouverture : “Chrétiens dans ce monde, nous sommes appelés à témoigner de l'Evangile dans notre société démocratique et notre état laïc”. Les insistances des papes Jean-Paul II et Benoit XVI pour que les croyants ne dissocient pas la célébration de l’eucharistie et la mise en œuvre  de la solidarité en sont une autre illustration.
Nous avons reçu diversité de dons, sachons les mettre en œuvre. Alors nous serons comme le serviteur que le maître trouvera éveillé et actif, lors de son retour : Entre dans la joie de ton maître. E.H
Fermer