Une année pour aimer, vivre et annoncer

Edito Eglise d'Arras novembre 2011

Une année pour aimer, vivre et annoncer

Missel des dimanches 2012 Missel des dimanches 2012   Dans quelques jours commencera une nouvelle année liturgique. La succession des fêtes au long de l’année permet de parcourir l’ensemble de l’histoire du salut et de la vie de Jésus-Christ dont Pâques est le sommet. De l’annonce de la venue du sauveur pendant l’Avent, à son avènement avec la fête du Christ Roi de l’univers, nous sommes appelés à veiller, à être des veilleurs pour que vienne et grandisse le peuple de Dieu, rassemblé sur sa montagne sainte (Isaïe 25).

 

Nous nous savons en chemin entre un début et une destinée, dans une histoire en marche, au milieu d’une multitude, l’Eglise, au sein d’une humanité déchirée mais appelée à voir briller pour elle aussi la lumière de Dieu. La liturgie nous offrira d’entendre nombre de lectures de l’Evangile selon Marc. Un exercice spirituel serait de relire l’ensemble de cet Evangile. Ce serait l’occasion de redécouvrir le visage du Christ tel que Marc a voulu le présenter pour les chrétiens de Rome.

 

L’année de la foi que propose Benoit XVI commence par une médiation sur Jésus-Christ celui des évangiles que nous à transmis l’Eglise dans sa longue Tradition. Il n’est pas besoin d’être spécialiste en histoire pour savoir combien ce visage a pu être défiguré au cours des siècles. Mais nous savons aussi combien ce visage du Christ qui se rend proche, qui vient prendre le repas au milieu des pauvres, des pécheurs et des exclus, a pu inspirer les générations de chrétiens. Nous sommes invités à mettre nos pas dans les pas de Jésus, à servir comme lui-même s’est fait serviteur : “Je ne suis pas venu pour être servi, mais pour servir”. Réjouissons-nous de pouvoir méditer encore la vie de Jésus selon les Evangiles et d’en témoigner. Ce dont le monde aujourd'hui a particulièrement besoin c'est du témoignage crédible de tous ceux qui ont donné leur foi à Jésus.

 

Les chrétiens qui relisent les évangiles en Maison d’Evangile sont étonnés et émerveillés de découvrir le visage de Jésus autre que celui qui reste gravé en leur mémoire. Des détails jusqu’alors inaperçus deviennent sources de questions et d’échanges : qui est-il celui-là que nous croyons si bien connaître ? Un autre support, la BD permet aussi de découvrir le Christ autrement : ainsi le Voyage des Pères primé lors du festival de la BD chrétienne çà Angoulême. Des mouvements apportent leurs témoignages recueillis lors de leurs assemblées diocésaine. Ce sont autant de petites braises, allumées au feu du Christ et qui peuvent embraser le monde au feu de la charité. Ouvrir une nouvelle année, c’est ouvrir un nouveau livre où nous espérons continuer l’écriture de l’annonce de l’Evangile du Christ aux hommes que Dieu aime.
 

 

“Ne crains pas, parle. Je suis avec toi. J'ai ici un peuple nombreux !” Cette Parole reçu par l’apôtre Paul à Corinthe, Mgr Bernard Podvin la rappelait quand il évoquait les sept milliards que nous sommes sur la terre : sept milliards d’hommes à aimer… et ça commence par le voisin de pallier. Aurons-nous une fraicheur spirituelle pour Prier et agir pour ces milliards d'hommes à aimer


Abbé Emile Hennart
 

Fermer