Les Matinales

Vous voulez découvrir une nouvelle façon de prier en communauté ? Venez découvrir les matinales !

 

 

Les Matinales

 

 

 

 

Vous voulez découvrir une nouvelle façon de prier en communauté ?

 Venez découvrir les matinales ! 

 

 

Depuis 5 ans (déjà !), un samedi par mois, des paroissiens se réunissent pour célébrer Dieu en l’église Saint Amé de Lestrem.

Chaque troisième samedi du mois, de 8 h à 8 h 40 approximativement, en communion avec l’office des Laudes célébré dans toutes les communautés monacales, les participants chantent quelques psalmodies de l’office du jour et partagent la Parole, merveille de prière au coeur de l’Eglise. 

 

Si pour vous la prière est  

- un acte d’amour et non une formalité ;

 

- un acte de reconnaissance plus qu’une demande ;

 

- un besoin et non une obéissance ;

 

- une action de grâce plus qu’un perpétuel recours ;

 

N’hésitez plus, venez agrandir le cercle des «enfants de Dieu» ! 

 

 

Aide à la réflexion.

 

Disciples de Jésus-Christ 

 

 

Faire de sa vie un acte de louange et d’action de grâce, ainsi pourrait-on qualifier le sens que les disciples de Jésus Christ essaient de donner à leur existence. «Que l’Esprit Saint fasse de nous une éternelle offrande à ta gloire», telle est la demande que nous présentons au Père dans la prière eucharistique III. Cette demande n’a de signification que parce que Jésus, le premier, a fait de sa vie une louange parfaite le don total de lui-même à Dieu, son Père, et par là même aux hommes de tous les temps.

 

 

 

A nous qui cherchons comment donner du sens à notre vie, la prière liturgique de l’Eglise ne cese de répéter. Ecoute le Christ qui dit à Dieu : «Tu ne voulais ni offrande ni sacrifice, tu as ouvert mes oreilles; tu ne demandais ni holocauste ni victime, alors j’ai dit : «Voici je viens» ». Telle est la parole que le psaume 39 met dans la bouche de Jésus.

 

 

 

En faisant de sa vie un sacrifice de louange , le Christ met fin à tous les sacrifices de l’humanité. Désormais, le seul sacrifice qui plaît à Dieu, c’est le don de soi. Donner de soi-même librement et sans réserve. La liturgie nous rappelle quotidiennement la nécessité et l’urgence de cet élan fondamental, la messe d’abord, mémorial de l’action unique du Christ, mais également la liturgie des heures, qui est le mystère pascel répercuté aux divers moments de la journée.

 

 

 

Jean-Claude Crivelli

 

Chanoine de l’abbaye de Saint Maurice (Suisse)

 

 

 

 

Article publié par Paroisse Sainte Famille en Bas Pays • Publié • 720 visites