Du Samedi 16 au Dimanche 17 mars


Saint Pol sur Ternoise

Après le temps de l'Avent avec plusieurs célébrations de pénitentielles, nous avons remarqué la difficulté à rejoindre des nouvelles personnes et à faire entendre plus largement que la communauté chrétienne le  message du Pardon.

Alors est née l'idée de faire un temps fort pour marquer davantage les esprits et rendre plus visible l'invitation au pardon. En effet, une célébration un soir de semaine ne passe pas bien dans les réseaux de communication. En plus, il fallait se déplacer le soir en milieu rural et ce n'est pas simple, notamment à cause de l'osbcurité et des emplois du temps des jeunes familles.

Nous ne voulions pas uniquement proposer le sacrement du pardon mais inviter à la prière, au partage, à l'échange, à la réflexion. Autant de moyens qui nourrissent les démarches de pardon.

Le week-end du pardon a donc permis d'offrir des espaces nouveaux et une dynamique commune en un lieu visible et avec une publication lisible.

Un tract mis dans toutes les boîtes aux lettres des maisons des 52 villages et des articles dans les journaux ont permis d'informer mieux et plus largement. Si toutes les personnes invitées ne sont pas venues, le temps fort a permis une certaine résonnance. Les deux prêtres de la paroisse n'ont pas couru dans tous les sens mais ont pris le temps de parler à ceux qui voulaient et de donner le sacrement du pardon. De temps en temps une animation était proposée pour favoriser une méditation de l'Evangile et une forme d'examen de conscience.

Les soeurs étaient présentes dans l'église pour la prière et aussi sous l'église pour des échanges simples. Avec des chrétiens, notamment des membres de l'EAP, l'accueil était fraternel au moment des repas et durant tout le week-end pour l'exposition sur les Béatitudes et la prière.

Le samedi soir, le témoignage de l'abbé Dominique Wiel a aidé à penser des chemins longs et difficiles mais réels pour vivre le pardon aujourd'hui. Toute l'assemblée a été marquée par la sincérité de ses propos et la distinction entre l'institution judiciaire et la Justice.

 

Bref, nous avons vécu un beau moment. Du samedi à 10h au dimanche à 16h30, les échanges n'ont pas arrêté entre Dieu et les hommes, et entre les hommes. Cette expérience que nous relirons en EAP et avec des chrétiens qui ont préparé la dynamique de carême va certainement nous pousser à proposer de nouveaux temps autour du pardon. 

Ce n'est pas l'idéal mais ce fut une belle aventure spirituelle et ecclésiale tout en favorisant l'amitié et la rencontre entre les personnes.

 

Nous avons aussi eu la joie de vivre une étape vers le Baptême d'Aurélie et de Ludivine, deux jeunes adultes, durant le temps de prière "style Taizé". 

 

 

http://www.paroisse-saintpolsurternoise.com/ 

 

 



Fermer