Retour sur un dimanche des rameaux

un dimanche pas comme les autres à Fouquières

rameaux1 rameaux1   Billy Montigny, Fouquières, Harnes et Rouvroy

Un dimanche après-midi pas comme les autres
Dimanche 21 avril à Fouquières : rencontre après « Rameaux »
Réunis autour des Pères Adam Szymczak et Jacques Migneaux, quelques paroissiens se sont retrouvés au presbytère de Fouquières, autour d’un café accompagné de gâteaux préparés par l’une des participantes.


Sur « invitation » parue dans les feuilles d’annonces paroissiales, des membres des équipes funérailles et liturgiques, sont venus pour exprimer le « vécu » des célébrations sans eucharistie des Rameaux, à Fouquières et Rouvroy Saint Géry cette année et Billy et Harnes l’année dernière.


D’une façon générale, les équipes ont bien vécu cette célébration et les échos sont tous positifs. On remarquait que les églises se sont moins vidées après la bénédiction des rameaux et que l’assemblée suivait la célébration dans son entier, dans le respect.


Expérience très prenante, très intéressante et très enrichissante pour les animateurs qui se sont sentis bien à leur place sans grand désir de changement particulier, peut-être améliorer la procession. Discussion également sur la longueur de la liturgie qui est naturellement imparable, mais les jeunes et les enfants s’y retrouvent-ils ?


Évocation des difficultés rencontrées
La grosse charge de travail sur peu d’épaules, d’autant plus que s’ajoutaient les autres offices de la semaine sainte. Avec une équipe restreinte, les mêmes personnes sont toujours sollicitées notamment à Rouvroy. Discussion également au sujet des chants. Dans les églises où il n’y a pas de musiciens, organistes, … entonner les chants n’est pas chose aisée et les équipes doivent se limiter à des chant assez anciens, certes beaux, mais là encore, les jeunes ne s’y retrouvent peut-être pas.


Pour les années suivantes
Comment faire participer les jeunes ? Peut-être une célébration adaptée la veille, le samedi dans le cadre de la messe anticipée du dimanche ? Interpeller des personnes plus nombreuses et plus variées pour faire un travail de préparation en paroisse, qui soit en même temps un travail de réflexion sur le sens et le déroulement des célébrations : celle du dimanche des rameaux et celles de la semaine sainte.
Planifier le travail longtemps à l’avance, constituer une équipe dans laquelle chacun mesure bien son engagement.
Un bon moment de partage et d’amitié.
 

Christiane Drobinski et Martine Vincent

Article diffusé dans Regard 523 – n° 198 – juillet 2013

 

Article publié par Emile Hennart - Maison d'Evangile • Publié • 1657 visites

Fermer