Notre Patrimoine: Eglise de Conteville

Dans la page ''Notre Patrimoine'' voici l'Eglise de Conteville en Ternois de la Paroisse des Quatre Evangélistes du Ternois

Eglise Saint Nicaise de Conteville-en-ternois.

 

 

Eglise de Conteville 04-05-Eglise de Conteville M 036  
Eglise de Conteville
Eglise de Conteville

 

 

       La petite église des XVI, XVII et XVIII ème siècle (environ 1605) placée sous le vocable de saint Nicaise, évêque martyr de Reims (mort au III ème siècle) est en forme de croix latine comme beaucoup d’églises de la région. Le chœur date du début du XVII ème.

 
          La nef et le transept sont un peu plus tardifs. Ils sont actuellement voûtés en plâtre. Sur le mur de la nef se trouve une porte en plein cintre murée et surmontée d’une niche gothique qui abritait la Statue d’un Dieu de pitié. L’extérieur de cette nef est bordé par une corniche, le larmier, destinée à écarter les eaux pluviales de la base du mur. Les croisillons sont voûtés en pierre.


         Le chœur qui date du début du XVII ème siècle est prolongé d’une sacristie qui a une position de chapelle axiale. La première fonction de cette annexe, derrière le chevet n’est pas clairement définie. Elle est peu banale puisqu’elle est de plan octogonal à l’extérieur et hexagonale à l’intérieur et couverte d’une voûte d’ogives à 6 branches. Certains ont cru y voir une ancienne chapelle seigneuriale …peut-être antérieure à l’ensemble …La question est toujours posée. Peut-être est–elle simplement le chœur de l’ancienne église… ???


           Le clocheton en charpente détruit lors de la tempête de 1990 a été remplacé par un autre un peu plus petit. Il semblerait qu’à l’origine l’église était coiffée d’un clocher-mur.


            Ce clocher abrite deux cloches. L’une d’elle a été retrouvée en 1892 au fond d’une mare desséchée et restituée à l’église. La plus grosse nommée « Marie Ferdinande »date de 1850, et la plus petite de 1603 , classée par les Monuments Historiques, mesure environ 60cm de diamètre. Elle porte l’inscription : « PHLE DE GVERNOVAL CHRL SR DYDICT LIEV CONTEVILLE ROSEMONT LA MOTTE EN BAIENGHEN……. » Le seigneur de Guernonval dont il est question, fut un personnage assez illustre vers la fin du 16ème siècle suite à la guerre menée par Charles Quint, roi d’Espagne, dans nos contrées.)


        A l’intérieur la tribune située au dessus du portail d’entrée (ouest) est soutenue par deux très belles colonnes torses en bois du 17ème siècle.


           Sur le degré de la table de communion est peinte cette inscription : « Ici s’agenouillait Saint Benoît Joseph Labre ».


           Saint Benoît-Labre a en effet vécu chez son oncle Jacques Vincent, vicaire de la paroisse de Conteville entre la Toussaint 1766 et Pâques 1767.Il y a étudié pour devenir religieux. Le presbytère et la chapelle néo-gothique situés juste derrière l’église, portent les traces de ce saint passage.


                Chaque année, début juillet, un triduum (du latin : trois jours) de prières est organisé en l’honneur de Saint Benoît Joseph Labre.

 


Merci à M. le Maire pour la documentation tirée de l’Epigraphie du P-de-C par Pierre Héliot.

 

 

Les Communicant(e)s de la Paroisse

 

 

 


 

Article publié par Onésime Marien - Les 4 Evangélistes du Ternois • Publié • 2038 visites

Fermer