Pour cette occasion, la messe est solennisée par la présence du Père Abbé de Notre Dame de Triors, qui concélèbre avec le Père Prieur de St Paul, Dom de Montauzan. Nous avons ainsi un beau pontifical avec le Père Lafontaine comme cérémoniaire et deux céroféraires dont le postulant ! Nos servants habituels sont, l’un thuriféraire, l’autre, Louis-Marie, porte crosse et le 3ème, Kenzo, porte mitre ; Dans sa très belle homélie, le Père Abbé fait le lien entre les deux consécrations et le mystère de l’Eglise Epouse du Christ ; ensuite il préside la fonction durant laquelle Sr Lucie, qui a choisi Sr Mariette comme assistante, relit sa charte à haute et claire voix, et chante son Suscipe. Une nombreuse assistance est là pour nous entourer, ainsi que la famille de Sr Lucie, originaire de Cambrai. L’accolade sous le cloître est très chaleureuse à la sortie de la messe. 


    A midi, nous dégustons de magnifiques « merveilleux » au chocolat, réplique exacte du dessert de la dédicace de 1964 où Mère Marie-Madeleine Marotte, la cellèrière de l’époque avait fait ce beau cadeau pour la circonstance exceptionnelle.

 

       L’après-midi, à l’issue de none avancé à 14h, nous embrassons Zuster Martha, Abbesse du monastère d’Osterhout aux Pays Bas,  qui partira furtivement et incognito sitôt la séance festive pour rentrer ce soir chez elle, puis nous retrouvons Sr lucie au grand-parloir à 15h30  et sa famille heureuse de fêter « Fanfan » mise à l’honneur par un panneau de photos de Sr Lucie depuis 50 ans : une chorégraphie ouvre la séance festive sur la musique très en vogue actuellement « OH HAPPY DAY ! », avec 4 danseuses « les fanfanettes » habillées en couleurs vives et munies chacune de deux foulards de la même couleur, l’assistance manifeste immédiatement son contentement par des applaudissements dans le rythme !

Ensuite vient la partie principale du programme, il s’agit d’un long commentaire méditatif sur une icône du baptême du Seigneur projetée sur écran et détaillée dans tous ses éléments iconographiques, c’est toute une catéchèse baptismale qui nous est ainsi offerte, à la demande expresse de la jubilaire.

Nous reprenons ensuite sur un ton plus bon enfant avec l’adaptation de la chanson de Luis Mariano « la belle de Cadix » qui devient « la belle de Jenlain » (c’est le lieu de naissance de notre sœur), et en trois strophes, nous brossons un portrait vraiment typique de notre sœur, qui fut danseuse dans sa jeunesse et très jolie avec sa légendaire chevelure blonde, et est restée très coquette!! Le noviciat entre alors en scène pour jouer et gestuer un chant du répertoire scout « un fou sur le sable a bâti sa maison », puis nous terminons par la petite récréation que nous avions faite pour ses 70 ans en 2011, et qui met en scène 3 sœurs imitant Sr Lucie quand celle-ci va lire dehors en été, c’est hilarant au possible surtout avec la participation de Sr Mariette toujours aussi alerte avec ses 86 ans !! 


        Dans un deuxième temps Sr Lucie présente sa famille qui est venue avec toutes les générations confondues, depuis son cher frère Robert, l’ancien grand brasseur de la bière Duyck, âgé maintenant de 89 ans et sa sœur de 86, jusqu’aux plus jeunes petits neveux heureux de retrouver leur tante ou grande-tante. Une amie de l’hôtellerie termine la fête par la lecture d’un conte pour enfants mettant en scène l’amitié d’un arbre pour un jeune garçon, c’est très beau et magnifiquement lu par une conteuse professionnelle.


               La joie est dans tous les cœurs après cette belle journée de joie fraternelle et d’action de grâces.

 



Fermer
Fiscalité et générosité
Comment je peux soutenir la mission de l'Église en réduisant mes impôts.
En savoir plus
sur les dons IR et ISF