Vers Noël... et après

 

FRATERNITE.

 

Il naît à l’écart. 

Pour l’accueillir : même pas un recoin au fond d’une salle commune.

Y aura-t-il jamais une place pour les humbles et pour ceux qui ne possèdent rien ? 

Il n’est pas reçu par les siens. 

Sa naissance se passe en exil. Hors la ville. 

Jeté dehors. En lieu d’exclusion.

 

Sa naissance est semblable à toutes les naissances. 

C’est une naissance ordinaire. Habituelle. 

Il est emmailloté, enroulé de langes, couché dans une mangeoire. 

Il est posé sur la paille. Dieu sur la paille ! 

Le berceau de Dieu dans une étable !

 

Il naît, et Dieu, dans la nudité humaine, est recensé sur les registres de l’humanité. 

Inscrit dans l’humaine lignée.

 

A partir de maintenant, il faut « compter » Dieu parmi les hommes. 

Dieu décide de s’inscrire dans la file humaine, sans autres privilèges et sans autre prérogatives que ceux de n’importe quel humain. 

Dieu s’aligne avec les humains.

Il s’avance avec eux. 

Il ne se met pas au premier rang. Il attend son tour comme tous les autres. 

Pour les siècles et à jamais, Dieu est inscrit sur les fichiers humains. 

Désormais et pour les siècles et à jamais, Dieu est solidaire de l’Humanité!

(Charles Singer).



Fermer