Prêtres pour la mission

Les prêtres Les prêtres  
Les prêtres
Les prêtres
Des paroles de séminaristes, des réflexions de théologiens pour relire Vatican II, de prochaines ordinations presbytérales… ce sont autant de motifs pour méditer sur l’importance du ministère presbytéral aujourd’hui : des prêtres, pour quoi faire ? Nous savons combien les réponses sont multiples. Homme de la prière, prêtre sacrificiel, homme de la messe, l‘écoutant et l’homme du confessionnal, prêtre en paroisse ou en accompagnement, prêtre fidei donum ou prêtre ainé… Les réponses sont multiples, les témoins aussi. Certains auront valorisé le visage du curé d’Ars, d’autres sont animés de l’esprit de Charles de Foucault, ou du Père Antoine Chevrier. Il n’y a pas de figure unique, sinon le désir de suivre le Christ pasteur de son troupeau.
 
Toujours nous aurons à retrouver le Christ de l’Evangile quand il appelle ses disciples pour la moisson. Selon Matthieu, c’était après avoir parcouru villes et villages et rencontré des gens de Galilée, avec leurs misères et leurs souffrances, avec leur sentiment d’exclus, de gens loin du Temple et de la religion. Jésus avait alors déclaré : J’ai le cœur remué devant ces foules, elles sont comme des brebis sans berger… Alors, précise Matthieu, “il appelle les disciples et les envoie guérir toute maladie et toute infirmité… En chemin, proclamez que le Règne de Dieu s’est approché” (Mt 9,35 à 10, 8). Proclamer que le règne de Dieu s’est approché de ces gens-là semble un leitmotiv : c’est la première phrase prononcé par Jean-Baptiste, celle du Christ, quand il reprend le flambeau après son arrestation (Mt 4,17). Au cœur des Evangiles, il y a l’annonce de Dieu qui se rend proche de toute l’humanité, à commencer par ce païen de centurion, ou ce pécheur de publicain qu’était Matthieu ? “Je suis venu appeler non pas les justes, mais les pécheurs”.
 
Quand, à Vatican II, les évêques étudient le texte qui deviendra “Ministère et vie des prêtres”, ils précisent que le presbytérat est fondé sur la mission de l’Eglise. “Et les prêtres, participant pour leur part à la fonction des apôtres, assurent le service sacré de l’Evangile (annonce) pour que les nations deviennent une offrande agréable sanctifiée par l’Esprit-Saint… les prêtres contribuent à la fois à faire grandir la gloire de Dieu et à faire avancer les hommes vers la vie divine. Tout cela découle de la Pâques du Christ”. Presbyterorum ordinis écrit encore : “Les prêtres vivent avec les autres hommes comme des frères. Et ne peuvent rester étrangers à leur existence et à leurs conditions de vie”
 
Dans ce numéro, les quelques échos de la vie des chrétiens témoignent de la diversité d’une Eglise appelée à témoigner du Christ vivant : les pèlerins du monde de la santé en Terre sainte, la création d’un lieu source à Lens ; la démarche spirituelle d’un journaliste, diaconia 2013, le souci de communiquer et de favoriser un espace propice à l’annonce, y compris avec les nouveaux médias. L’invitation de Benoît XVI “Silence et parole” tombe fort à propos, au milieu du bruissement hyper médiatique de ces dernières semaines. Comment avons-nous su, au milieu du brouhaha du monde, porter dans notre prière vers le Père les attentes et les espérances des hommes d’aujourd’hui ?
 
Abbé Emile Hennart
Fermer